Revenir en haut
Aller en bas


 

- Clio | Juste... Un besoin d'une présence [abandonné] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://ciao-vecchio.forumactif.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Sean O'Pry ©Lux Aeterna
Multi-comptes : Bren, Erio, Terenzio
Messages : 434 - Points : 1346

Âge : trente-et-un ans
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Clio | Juste... Un besoin d'une présence [abandonné] ( le Mar 27 Juin - 0:08 )
Son retour d’Australie s’est fait sans encombre, mais ce séjour de deux semaines, à boire tous les jours des discours sur la téléphonie pour une version définitive, qui, au final, n’est pas encore au point… Ca l’a épuisé. Ca fait dix mois que son équipe travaille dessus et normalement, il était prévu qu’on lui montre une version finalisée d’un nouveau téléphone portable. Demetrio, perfectionniste, s’est alors mis à testé l’engin et a relevé de nombreuses imperfections. Des soucis techniques qui auraient dû être corrigés depuis un moment et qui sont toujours là. Il a fallu penser une nouvelle date de sortie, reculer l’avant-première pour les addicts de leur marque. Les plus fidèles, qui attendent impatiemment les nouveautés ainsi qu’un nouveau design. Forcément, ça l’a agacé. L’impression d’avoir perdu son temps, de ne pas avoir été écouté la dernière fois. Il faut dire que son exigence et son ton sec ne sont pas là pour faciliter la tâche. Recevoir ce message de Clio, lui confirmant que sa visite ne dérange personne, lui fait donc beaucoup de bien. Sans attendre, Demetrio se relève de son canapé, sur lequel il s’était installé en attendant une réponse impatiente de Clio et récupère ses clés.

Entre eux, les choses sont simples. Ils passent du bon temps ensemble, sans se parler de ce qui peut fâcher. Et c’est ce qu’il apprécie : savoir qu’il peut se détendre, sans devoir justifier son besoin de réconfort. C’est ce qu’il recherche dans les bras des femmes qu’il fréquente, bien qu’une nuit ne lui suffit jamais. Demetrio est un homme réputé, qui provoque la jalousie de certains à force de réussir tout ce qu’il entreprend, mais la solitude dans laquelle il se plaît à s’enfermer, dans l’unique but de protéger ce cœur qui n’est pas là lui, mais qui a souffert, le pèse. Alors il trouve des solutions. Clio en est une, mais est différente des autres rencontres éphémères. Il s’agit d’une amie avec qui il a déjà fait connaissance. Ca l’aurait arrêté en temps normal ; ce n’est pas son genre de mélanger ses aventures et son cercle amical, de peur de s’attacher de nouveau. D’être déçu. Pourtant, il est convaincu qu’avec elle, rien ne pourra compliquer leur relation. Il n’est pas question de sentiments ambigus entre eux, juste un moyen de profiter d’une compagnie en attendant qu’elle trouve un homme pour occuper son lit. Clio est mignonne, a de la conversation si bien qu’il n’est pas impossible qu’elle finisse par trouver un homme avec qui se projeter. Lorsque ça arrivera, Demetrio se contentera de s’effacer et d’apprécier sa compagnie sans tous les privilèges d’aujourd’hui.

Le portail de sa villa est ouvert, signe que sa résidence lui est grande ouverte. Après s’être gardé, il s’arrête face à la porte et donne quelques coups à celle-ci. Son regard croise le sien et c’est avec un sourire qu’il souffle : « Salut. » La voir est un soulagement. Pendant quelques heures, il sait que le vide qu’il ressent constamment se rempli. Dès lors qu’il se trouve dans les bras d’une femme, peu importe laquelle, Demetrio oublie tous ses tracas pour se concentrer uniquement sur ce qu’il a face à lui. « Personne alors ? » Ne lui laissant pas le temps de répondre, il pose ses mains sur sa taille et l’attire à l’intérieur de son chez elle qu’il connaît maintenant très bien. Ses lèvres épousent les siennes, tandis que de son pied, il referme la porte aux indiscrets qui pourraient se trouver dans l’allée.


Dernière édition par Demetrio Clarizio le Mer 2 Aoû - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: Clio | Juste... Un besoin d'une présence [abandonné] ( le Sam 1 Juil - 22:06 )
Ce sentiment de vide au fond d'elle qui ne la quitte jamais. Elle a beau être entourée par tous ses amis, avoir un boulot qu'elle aime, qui la passionne, Clio ne peut s'empêcher d'avoir ce sentiment que quelque chose lui manque. La mort de sa grand-mère n'a rien arrangé à la chose, au contraire, malgré sa colocation avec Paul, elle se sent seule. Vivre dans cette villa qui lui rappelle tant de bons souvenirs lui fait du bien, il n'y a pas à dire, mais elle ne peut s'empêcher de penser à tous les espoirs qu'avait sa grand-mère en elle. Elle mettait toujours la petite Clio sur un piédestal, mais serait-elle vraiment fière de voir ce qu'est sa petite-fille à présent qu'elle n'est plus de ce monde? Clio aimerait tant pouvoir rendre la femme qu'elle a toujours admiré, fière d'elle. Tout lui réussi, à part l'amour. Ses histoires d'amour étaient généralement un désastre, ou alors finissaient par en être un. Les relations de Clio avec l'amour sont plutôt conflictuelles, compliquées, devenues si compliquées qu'elle fuit les sentiments. C'est comme ça qu'elle voit les choses dans sa relation avec Demetrio, et c'est pas plus mal. Plus d'attachement, plus de sentiments, plus de souffrances.
Voilà quelques temps que le beau brun n'est plus à Naples, et le message annonçant son retour t'a fait plaisir. A peine rentré qu'il veut te voir, alors tu es bien contente d'être tranquille à la villa, sans Paul dans les parages. En attendant que Demetrio arrive, elle range quelques trucs qui traînent puis se sert un verre de vin qu'elle sirote sur le canapé, tranquillement. Alors qu'elle entend frapper à la porte, un sourire se dessine sur son visage. Elle pose son verre sur la commode de l'entrée et ouvre à Demetrio. « Salut. » Il semblait également heureux de se retrouver ici, sourire aux lèvres. « Salut toi. » Il s'avança vers elle. « Personne alors ? » Sans laisser à Clio le temps de faire quoi que ce soit, les mains de Demetrio se glissaient autour de la taille de la belle. Baiser fougueux, collés l'un à l'autre, les voilà à présent à l'intérieur de la villa. Main qui se glisse dans ses cheveux, dans son cou, Clio se décolle quelques secondes pour lui souffler. « Je n'attendais que toi. » Comme une réponse à la question posée il y a quelques minutes. Tout oublier, ne plus rien penser, juste être là avec lui à cet instant précis. Baisers glissés dans le cou avant de revenir à ses lèvres. Une main qui disparaît sous le tshirt du beau brun tandis que l'autre s'accapare à nouveau sa chevelure sombre.

@Demetrio Clarizio
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://ciao-vecchio.forumactif.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Sean O'Pry ©Lux Aeterna
Multi-comptes : Bren, Erio, Terenzio
Messages : 434 - Points : 1346

Âge : trente-et-un ans
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Re: Clio | Juste... Un besoin d'une présence [abandonné] ( le Lun 3 Juil - 22:03 )
« Vraiment ? » Son discours est flatteur, bien qu’il n’y fasse pas tellement attention. Parfois, il craint que Clio ne joue pas le jeu. En tant que bon littéraire, fanatique des romans en tout genre, surtout le style britannique, Demetrio sait que trop bien que les sentiments peuvent évoluer sans qu’on puisse s’y attendre, sans qu’on puisse les contrôler. Il se plait cependant à croire qu’entre eux, ce ne sera jamais le cas. Ce qu’elle lui apporte à l’instant, de la tendresse, lui suffit amplement. Demetrio penche la tête sur le côté, lui laissant le loisir de déposer des baisers sur sa peau, puis attrape sa main pour la forcer à ne pas le toucher. Il aime ça, le contact et ça ne le dérange pas, au contraire, mais ce qu’il aime davantage, c’est avoir le contrôle sur la situation. A force d’être avec lui, Clio finit par le connaître et il espère qu’elle ne s’en offusquera pas. L’homme pose ses mains sur sa taille, la soulève dans ses bras et s’avance vers la table du salon sur laquelle il la repose. « J’ai passé mon temps avec la paperasse, en réunion et parfois entre deux coups de fil… Un instant de répit, ça fait du bien. » lui dit-il, en glissant ses doigts sur ses bras, puis il empoigne ses mains qu’il force à s’appuyer sur le meuble, avant de descendre ses lèvres de son menton, à son cou, puis sur son épaule. Il aurait pu continuer, mais son regard est attiré par quelques affaires non loin d’eux. C’est masculin, ça le coupe dans sa lancée. « Tu as reçu de la visite ? » Non pas qu’il est jaloux, ça lui est égal, mais il aimerait le savoir si elle reçoit un autre homme de manière plus sérieuse… Et à en voir l’oubli de ses affaires, le gars squatte là. Ce n’est pas ce qui le choque le plus. Cette veste ne lui est pas inconnue… Il l’a déjà vue à plusieurs reprises, mais n’arrive pas à mettre le nom sur l’identité de l’homme en question.


J'ai toujours vécu comme ça, gardant une distance confortable. Et jusqu’à maintenant, je me suis juré que je me satisferais d'un rien avec la solitude. Parce que rien de tout ça n'avait jamais valu de prendre le risque, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Clio | Juste... Un besoin d'une présence [abandonné] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Clio | Juste... Un besoin d'une présence [abandonné] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences