Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Multi-comptes : Dante, Demetrio & Stefan
Messages : 491 - Points : 2023

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Jeu 2 Nov - 1:20 )
Les bouteilles s’accumulent dans la poubelle. Erio jette la dernière et se tourne vers le canapé où est allongée sa mère. Parfois, il lui arrive d’avoir de grosses crises et de noyer son chagrin, sa douleur, dans l’alcool. Sa vie est devenue catastrophique lorsque son mari, le père d’Erio, a été accusé de meurtre. Personne n’a rien vu venir. Personne ne se doutait que ce bon père de famille et homme prévenant était en fait quelqu’un de dangereux qui prenait plaisir à torturer des femmes. Le pire, est-ce d’avoir vécu avec quelqu’un qu’on ne connait finalement pas ? Pour Erio, c’est de ressentir encore de l’amour alors qu’il ne le devrait peut-être pas. Personne ne comprend pourquoi, mais lui, il sait. Il a eu une enfance heureuse avant tout ça, n’a jamais manqué de rien et admirait son Papa. Lorsqu’il a su, il s’est pris une bonne paire de claque en plein visage. « Tiens, prends ça. » Erio lui tend une aspirine ainsi qu’un verre d’eau. Sa maman se redresse, appuyée de son coude sur le canapé et récupère ce qui lui offrira un peu de repos et qui, elle l’espère, effacera les maux de tête qui s’installent. Il faut dire que la veille, elle n’a pas été de main morte. « J’déteste quand tu fais ça, quand tu bois. » Elle ne répond rien, se contente de sortir un petit « hmm », avant de s’allonger de nouveau. Il prend le verre qu’il repose sur la table basse et caresse son visage. « T’as encore reçu une lettre. » Des larmes lui montent aux yeux et des sanglots incontrôlables se font entendre. Erio ne lui demande plus ce que son père écrit depuis bien longtemps, il sait où trouver les lettres. Sauf qu’il ne souhaite pas s’attarder sur ces mots. C’est trop difficile. « Repose-toi, je reviendrai pour les courses. » Et remplir le réfrigérateur par la même occasion, parce que ce dernier est vide. Erio dépose un baiser protecteur sur son front et s’éclipse ensuite de la maison, avec une boule au ventre. La laisser seule dans cet endroit qu’elle a souhaité garder parce qu’il regorge de bons souvenirs, ça ne lui fait pas plaisir. Il s’arrange toujours pour passer plusieurs fois dans la semaine, histoire de voir comment elle va. Il y a des jours avec, où elle lui adressera de larges sourires, sera une maman qui lui demandera des nouvelles, s’inquiétera de sa vie sentimentale et il y a des jours sans, comme aujourd’hui, où c’est lui qui doit prendre soin d’elle.

L’homme pousse la porte du San Calisto où il n’a aucun mal à retrouver quelques amis ou connaissances à l’intérieur. Il s’apprête même à envoyer un message à Lana pour lui proposer de le rejoindre lorsque son regard croise celui d’une demoiselle qui ne lui est pas si inconnue que ça. Mila. Une amie qui lui était proche avant qu’il ne coupe le contact en juillet dernier, suite à une altercation avec un membre de leur groupe. Le fait que le sujet de la discorde ait été son père, un meurtrier aux yeux de tous, des siens, mais un père aimant, lui a fait péter les plombs. Il a préféré tirer un trait sur des années d’amitié, rancunier, blessé et n’a pas souhaité écouter ce qu’on avait à lui dire. Les messages reçus de la part de Mila n’ont pas tous été lus. La plupart ont été effacé sur un gros coup de tête. Alors il n’a finalement aucun mal à faire comme il fait habituellement : ignorer l’inévitable. « Une bière. » demande-t-il, en s’appuyant contre le comptoir, le cœur lourd.
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1658-mila-she-s-like-the-win http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1683-mila-take-my-hand-and-go-to-neverland
ID : spf, Laura
Faceclaim : Emilia Clarke (© lux aeterna pour l'avatar, Alaska et Alexandro Ribolzi pour la signature)
Multi-comptes : Chiara Rinaldi
Messages : 266 - Points : 464
Âge : 32 ans, le compteur tourne
Métier : Conservatrice au musée Madre
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Dim 5 Nov - 12:32 )

Il y a des choses dans la vie pour lesquelles il vaut la peine de se battre jusqu'à la fin ; Avant de faire du mal à quelqu'un, prends une feuille de papier et froisse-la. Ça y est c'est fait ? Maintenant essaye de remettre la feuille de papier comme avant, bien lisse. Tu n'y arrives pas, n'est-ce pas ? Le coeur d'une personne est comme cette feuille de papier : une fois que tu lui as fait du mal, il est difficile de le retrouver comme tu l'as connu... Erio et Mila



Comme tous les soirs, Mila allait faire la fête, profiter de sa jeunesse, oublier qu’elle n’a plus 20 ans. Elle adorait ça, Mila, oublier qu’elle avait passé le cap de la trentaine, que dans moins d’un mois aujourd’hui, elle allait avoir 32 ans. La belle se prépara alors comme elle le faisait à chaque fois. Après sa douche, elle enfila une combinaison noire avec des manches courtes et un dos transparent, une paire de basket blanche à lignes noire d’une célèbre marque – oui, il fallait être sexy, mais pour danser, on n’était quand même mieux dans une paire de chaussures plates – et elle se maquilla. Regard simplement mis en valeur par du mascara, elle avait mis un rouge à lèvre rouge passion. Ses cheveux bouclés tombant sur ses épaules, Mila attrapa une pochette et alla rejoindre des amis au San Calisto. Elle n’avait pas choisi cet endroit par hasard et depuis quelques temps, il était même devenu l’endroit où elle faisait la fête le plus souvent. En effet, depuis quelques mois, depuis la violente dispute qu’il avait eu avec l’un de leurs amis communs, l’un de ses plus proches amis, Erio, ne lui adressait plus la parole et Mila ne comprenait, elle ne lui avait rien fait. S’il voulait couper les ponts avec l’autre, tempi, mais elle, elle n’y était pour rien, si ? Le connaissant par cœur, elle savait qu’il irait boire un verre au San Calisto un jour ou l’autre. Mila s’amusait quand elle le vit entrer. Son regard croisa celui d’Erio, mais celui-ci détourna aussi vite les yeux pour s’accouder au bar et commander. Il fallait que Mila aille lui parler, cette situation avait trop duré à son goût ! La brune s’excusa auprès des gens avec qui elle était et se dirigea vers le policier. « Il est peut-être temps qu’on parle, non ? » La jeune femme se tourna vers le barman et commanda une vodka. « Pourquoi tu ne me réponds jamais ? », demanda-t-elle à Erio. Mila avait besoin de réponses, de comprendre pourquoi il lui en voulait à elle aussi. « Sache que je ne te laisserais pas partir sans avoir eu d’explications. » Son ton était ferme, déterminé.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Multi-comptes : Dante, Demetrio & Stefan
Messages : 491 - Points : 2023

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Dim 12 Nov - 20:13 )
Sa bière arrive en même temps que les premiers mots de Mila sont prononcés. Erio ne se sent pas piégé pour autant ; s’il a envie de s’en aller en rejetant toute conversation, il est capable de le faire et Mila s’en doute bien aussi. Elle le connait assez bien pour savoir que si elle l’affronte ce soir, ce ne sera pas simple. « Parce que j’ai à le faire peut-être ? Je te dois quelque chose ? » Lui répondre. Est-ce qu’ils se sont engagés l’un à l’autre pour la vie ? « J’en n’avais pas envie, OK ? » Erio a mal pris la réflexion de leur ami en commun, a mis dans le même paquet la bande. Personne n’a bougé le petit doigt pour se mettre en travers et ça, ça lui reste en travers de la gorge. Peut-être que ça s’est fait par la suite, qu’ils en ont discuté entre eux, que le ton est monté, mais Erio l’ignore et ne veut pas le savoir. Cette querelle lui a ouvert les yeux sur une chose : aux yeux de beaucoup de gens, il ne sera jamais Erio, mais bien le fils de son père. Un homme violent, un meurtrier, qui a pris plaisir à tuer de nombreuses femmes. Ils ne se doutent absolument pas de ce que ça lui a fait. Erio n’a jamais parlé de ce qu’il vivait au quotidien, des lettres de menace qu’on lui envoyait, ou encore ce qu’il pensait de tout ça. Ils savent seulement que ça l’atteint dès qu’on en parle. Son Papa, il l’aime beaucoup. Il déteste le monstre qui est en lui, mais le père de famille, il y tient et dans sa tête, c’est difficile à gérer. Erio est constamment en conflit avec lui-même. Il aimerait que ce soit plus simple, faire comme tout le monde et haïr Monsieur Mazzei, mais ce n’est pas le cas. Le fait qu’il garde son nom de famille en est d’ailleurs la preuve. Il n’a pas envie de renier ce qu’il est pour les autres. « Pourquoi tu restes pas avec ton groupe de potes et que tu me fiches pas la paix ? » Evidemment que ça n’a pas été facile de ne plus les voir, même si sa coupure instantanée démontre le contraire. Pour Erio, c’est encore prendre de la distance avec des personnes pour qui il avait beaucoup d’estime, s’enfermer dans une solitude. « Le fils du meurtrier n’a plus rien à vous dire. C’est bien comme ça que vous m’identifier quand vous parlez de moi entre vous, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1658-mila-she-s-like-the-win http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1683-mila-take-my-hand-and-go-to-neverland
ID : spf, Laura
Faceclaim : Emilia Clarke (© lux aeterna pour l'avatar, Alaska et Alexandro Ribolzi pour la signature)
Multi-comptes : Chiara Rinaldi
Messages : 266 - Points : 464
Âge : 32 ans, le compteur tourne
Métier : Conservatrice au musée Madre
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Sam 18 Nov - 12:36 )

Il y a des choses dans la vie pour lesquelles il vaut la peine de se battre jusqu'à la fin ; Avant de faire du mal à quelqu'un, prends une feuille de papier et froisse-la. Ça y est c'est fait ? Maintenant essaye de remettre la feuille de papier comme avant, bien lisse. Tu n'y arrives pas, n'est-ce pas ? Le coeur d'une personne est comme cette feuille de papier : une fois que tu lui as fait du mal, il est difficile de le retrouver comme tu l'as connu... Erio et Mila



Mila avait souvent joué le tampon entre Erio et leur ami, elle les avait souvent séparés pour éviter qu’ils en viennent aux mains. Elle s’était également souvent demandé ce qui avait fait qu’ils étaient devenus ami, tellement ils étaient différents l’un de l’autre. Pourtant, la dernière fois, elle avait failli à son devoir, celui de garder coûte que coûte le groupe uni, garder cette belle amitié qu’ils avaient tous les quatre. Aujourd’hui, elle avait besoin de comprendre et le silence d’Erio l’avait trop fait souffrir depuis ces quelques mois pour qu’elle ne permette pas de l’aborder ce soir pour lui demander des explications. Malheureusement, ces dernières, il n’avait pas l’air de vouloir vraiment les lui donner. « Seulement cela ? Tu n’avais juste pas envie de me répondre ? » Mila ne le croyait pas vraiment, c’était plus profond. Si le jeune policier avait coupé les ponts avec tout le groupe, même ceux avec qui ils ne s’étaient pas embrouillés, ce n’était pas juste par absence d’envie, elle savait que c’était plus profond que ça et allait obtenir ce qu’elle voulait : des réponses. « Parce que je n’ai pas envie de te ficher la paix, parce que j’ai besoin de comprendre. Je ne t’ai rien fait et si c’est le cas, j’aimerai savoir ce que j’ai pu faire ou dire de mal. » Elle remercia d’un clin d’œil le barman qui lui donna son verre. « J’ai toujours été là, Erio, je ne t’ai jamais laissé tomber et j’aimerai seulement comprendre. Si après, tu ne veux plus me voir, je respecterai ta décision, mais pour le moment, je suis là et je resterai là. » Finalement, le jeune homme finit par parler. « Le fils du meurtrier », voilà le nœud de l’histoire. Par contre, Mila n’était pas d’accord, il ne fallait pas confondre les mots prononcés sous la colère avec la parole générale d’un groupe. Elle fut même choquer qu’il puisse penser cela d’elle. « Parce que tu me crois sérieusement capable de t’appeler comme ça ? Bravo, Erio, je ne savais pas que j’avais si peu d’estime à tes yeux pour que tu me mettes dans le même panier que…tu sais bien qui. » Mila savait que prononcer le nom de leur ami allait déclencher la colère du policier alors, elle se contenta de cela, d’un « tu sais qui » façon Harry Potter.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Multi-comptes : Dante, Demetrio & Stefan
Messages : 491 - Points : 2023

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Dim 19 Nov - 17:55 )
Erio le sait bien, qu’elle a toujours été là pour lui et au fond, le seul faux pas qu’elle ait fait, c’est d’être amie avec un type qui l’a blessé. Avec lui, c’est tout ou rien. Il ne fait pas les choses à moitié. Lorsqu’il a coupé les ponts avec son groupe d’amis, il l’a fait jusqu’au bout, les mettant tous dans les mêmes cases. Et il avait besoin de se protéger un peu, de s’éloigner. L’attachement a toujours été très compliqué pour lui, si bien qu’il préfère s’entourer de relations éphémères, que de relations durables. Avec ces derniers, il est plus facile d’être touché, piqué à vif. Erio le constate bien avec Astrid ; cette femme n’est absolument rien pour lui, qu’une nana bénévole au sein d’une association, alors lorsqu’ils se prennent la tête, ça ne l’atteint pas. Ils ne se connaissent pas. C’est différent avec Mila, puisqu’elle fait partie de ses plus proches amis, une jeune femme qu’il connait depuis le lycée. « Tu serais pas la seule à le faire. » Il hausse les épaules, les yeux plongés dans son verre. Il a peut-être eu tort de la mettre dans la même case que leur ami en commun, mais il a tellement l’habitude de se prendre des réflexions à la figure... « T’as rien dit ce jour-là. » Il faut dire qu’ils étaient en train de se disputer avec violence et qu’Erio n’a laissé le temps à personne de réagir. Il s’en est allé peu après que son père ait été cité. C’est un sujet qui lui fait mal et même s’il n’en a jamais parlé avec eux, ils ne sont pas bêtes. Ils doivent bien se douter qu’il a mal vécu ces moments douloureux. « Va pas m’dire que tu m’as jamais vu comme tel. Comme le gamin d’un type qui a pris son pied en tuant des nanas. » Lui aussi, lorsqu’il se regarde dans un miroir, c’est ce qu’il voit. Longtemps il a eu peur de ce qu’il adviendrait de lui, de son avenir, des préférences qu’il pourrait avoir. Peur de ressembler au monstre qu’il déteste, plutôt qu’au papa qu’il a toujours aimé, qui a été un véritable modèle pour lui. « Hein, t’as jamais pensé des trucs moches à mon sujet ? » Il ne serait pas étonné qu’elle se soit posée des questions. C’est son cas et il s’en pose toujours. « Qu’est-ce que tu veux au juste ? » Renouer ? Lui faire entendre raison, le faire revenir parmi eux ? Parce qu’il ne compte pas les rejoindre de nouveau, ne se voit pas brandir un drapeau blanc en signe de paix.


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Tout doucement, moi je veux respirer ce parfum dans ton cou. Permets-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seule me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1658-mila-she-s-like-the-win http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1683-mila-take-my-hand-and-go-to-neverland
ID : spf, Laura
Faceclaim : Emilia Clarke (© lux aeterna pour l'avatar, Alaska et Alexandro Ribolzi pour la signature)
Multi-comptes : Chiara Rinaldi
Messages : 266 - Points : 464
Âge : 32 ans, le compteur tourne
Métier : Conservatrice au musée Madre
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Lun 27 Nov - 20:55 )

Il y a des choses dans la vie pour lesquelles il vaut la peine de se battre jusqu'à la fin ; Avant de faire du mal à quelqu'un, prends une feuille de papier et froisse-la. Ça y est c'est fait ? Maintenant essaye de remettre la feuille de papier comme avant, bien lisse. Tu n'y arrives pas, n'est-ce pas ? Le coeur d'une personne est comme cette feuille de papier : une fois que tu lui as fait du mal, il est difficile de le retrouver comme tu l'as connu... Erio et Mila



Depuis cette dispute, Erio était fermé, distant et froid, tout ce qu’il n’avait jamais été avec elle. Mila l’avait déjà vu en colère, frustré, joyeux, mais ici, ce n’était pas pareil. Elle se doutait bien que les mots de leur ami l’avaient touché en plein cœur, mais était-ce une raison suffisante pour mettre tout le monde dans le même panier ? Était-ce une raison pour la mettre, elle, dans le même panier ? Apparemment, pour Erio, la réponse était oui, elle n’avait rien dit, elle était donc aussi coupable. « J’étais aussi choquée que toi. C’était tellement violent, je n’avais pas les mots, je n’avais pas les bons mots… » Le jeune pensait aussi qu’elle pourrait l’abandonner, qu’elle ne serait pas la seule à le faire d’ailleurs. Mila resta pantoise. Venait-elle réellement d’entendre cela ? Elle regarda Erio un long moment, sans rien dire, abasourdie par les propos qu’il tenait, elle essayait de justifier son inaction, elle essayait de comprendre pourquoi il les avait tous mis sur le même pied et elle se prenait cette petite phrase en pleine figure. Il renchérit. Pour lui, Mila pensait comme les autres ou en tout cas, avait déjà pensé comme les autres ; elle avait l’impression qu’il serait étonné si c’était le contraire. La belle but une gorgée de sa vodka pendant qu’Erio lui demandait pour ce qu’elle faisait là, ce qu’elle attendait de lui. Si seulement, il savait qu’on a chacun nos démons familiaux. « Et puis, même si je l’avais déjà pensé, qui suis-je pour juger ? », dit-elle. Mila n’était personne et personne ne pouvait juger, on a tous un passé, on doit tous vivre avec quelque chose qui nous déplait, le passé de certains est juste plus lourd que celui d’autres. « Et puis, tu n’es pas responsable des atrocités commises par ton père ? » Mila le regarda dans les yeux. « A moins que tu te sentes responsable de ce qu’il a fait ? » La belle savait qu’elle venait de lancer une bombe, mais elle voulait comprendre, comprendre pourquoi Erio avait réagi si violemment, pourquoi ici ça avait été la goutte de trop.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Multi-comptes : Dante, Demetrio & Stefan
Messages : 491 - Points : 2023

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Dim 10 Déc - 20:40 )
« J’te demandais pas d’épiloguer. » Il aurait juste fallu un mot, un seul, n’importe quoi, mais personne n’a levé le petit doigt et il l’a pris pour lui, s’est senti de côté, jugé. Erio a réagi à chaud, au quart de tour, comme il sait si bien le faire. Et peu importe toutes les excuses qu’elle lui trouve à cet instant, il ne lui pardonne pas de n’avoir rien dit. Dès qu’il est question de son père, tout devient plus compliqué. Il suffit d’un rien pour que tout s’envenime. Le garçon blessé vit toujours en lui et se réveille dans ce genre de moment. Aussi lorsqu’on critique son père. Il a fait du mal, il le sait que trop bien, mais il peine à faire face à toutes ces choses horribles qu’on dit de lui. Et au fond, il arrive à le comprendre… A leur place, il en aurait fait de même. Mais ce qu’ils ne pensent pas, c’est que derrière, il avait une famille qu’il chérissait plus que tout et qui a tout autant souffert de la vérité que toutes les familles des victimes qui ont perdu une personne qui leur était chère. Lui, il a perdu son modèle. « Rien que de savoir que tu le penses, ça me fout en rogne. » Ce n’est pas ce qu’il attend de ses proches. Erio en compte peu et c’est bien parce qu’il a senti dans le regard de certaines personnes qu’il était jugé. Ils ne se permettaient pas de le lui dire, certainement par crainte de sa réaction, mais il y a des choses qui ne trompent pas. Erio est habitué. Ca fait des années qu’il vit avec ça, qu’il fait avec. Seulement, il n’est pas obligé de le vivre dans son entourage proche. « C’est une question ? » demande-t-il. Non, bien sûr que non, il n’est pas responsable de ses actes. Sa main se resserre autour de son verre qu’il repose brutalement à son interrogation. « Comment tu peux penser ça ? J’étais qu’un putain de gosse. » Alors non, non, il ne se sent pas responsable des choix de son père. Il n’empêche qu’ils font mal. « C’est ça que tu penses ? Que j’me sens coupable pour ce qu’il a fait ? » Là, il se rapproche d’elle, baisse la tête pour pouvoir la regarder dans les yeux d’un air sévère. « C’était un homme que j’estimais énormément. » Ses yeux s’humidifient, ses larmes montent, mais il les ravale du mieux qu’il peut. « Ca fait mal pour un gamin d’entendre toutes ces horreurs au sujet de son héros. Tu le prendrai comment toi, hein, si ton jumeau était un bel enfoiré et que tout le monde en parlait dans la presse ? » La connaissant, il est convaincu qu’elle en souffrirait autant que lui. « Alors avant d’me poser des questions complètement débiles, essaie de te servir de ta cervelle. »


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Tout doucement, moi je veux respirer ce parfum dans ton cou. Permets-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seule me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1658-mila-she-s-like-the-win http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1683-mila-take-my-hand-and-go-to-neverland
ID : spf, Laura
Faceclaim : Emilia Clarke (© lux aeterna pour l'avatar, Alaska et Alexandro Ribolzi pour la signature)
Multi-comptes : Chiara Rinaldi
Messages : 266 - Points : 464
Âge : 32 ans, le compteur tourne
Métier : Conservatrice au musée Madre
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Dim 17 Déc - 23:30 )

Il y a des choses dans la vie pour lesquelles il vaut la peine de se battre jusqu'à la fin ; Avant de faire du mal à quelqu'un, prends une feuille de papier et froisse-la. Ça y est c'est fait ? Maintenant essaye de remettre la feuille de papier comme avant, bien lisse. Tu n'y arrives pas, n'est-ce pas ? Le coeur d'une personne est comme cette feuille de papier : une fois que tu lui as fait du mal, il est difficile de le retrouver comme tu l'as connu... Erio et Mila



Pourquoi c’était toujours de sa faute ? Dernièrement avec son frère, c’était encore elle qui avait merdé en ne lui parlant pas du coup de téléphone de leur mère, pourquoi c’était toujours elle la coupable ? Pas que Mila se considérait comme une victime, mais elle en avait marre qu’on s’en prenne toujours à elle, elle pensait faire ce qui était bon et finalement, tout lui retombait en pleine figure. Erio aussi considérait qu’elle avait merdé, que même un seul mot aurait suffi, mais c’était facile pour lui de dire ça, Mila avait aussi été choqué par la dureté des mots employés, par le simple fait même que leur ami avait pu sortir ce genre de chose ; en s’en prenant au point faible d’Erio, il avait été lâche…En fait, c’est ça que Mila aurait dû dire : « stop » et « tu es un lâche ». Mais ces mots n’étaient jamais sortis de sa bouche. Elle baissa les yeux vers sa vodka, elle aussi se sentit lâche pendant quelques secondes. Erio avait peut-être raison d’être en colère après tout, en colère après tout le monde. Mila but une gorgée, ne répondant pas au fait qu’Erio était hors de lui de savoir qu’elle aurait pu penser ce que tout le monde pensait. Elle, elle ne savait plus quoi penser. Malgré tout, elle releva la tête, elle ne pouvait se laisser marcher dessus comme ça, elle avait sûrement ses torts et elle les assumerait si on le lui demandait, mais là, elle ne devait pas se démonter et elle posa la question qui lui brûlait les lèvres. Cette question fit bondir Erio, il se rapprocha d’elle, la fixant dans les yeux. Dans ses yeux à lui, la brune y vit de la colère et de la déception et les paroles qui sortirent de la bouche du jeune policier la glacèrent sur place. Mila resta là, non elle ne rêvait pas, il l’avait traité de débile. Le sang de l’italienne ne fit qu’un tour et sa main vint se coller dans le visage du jeune homme. Au même moment, l’étonnement se marqua sur son visage comme sur celui des personnes autour d’eux. « Erio…Merde…Je suis désolée ! » Mila respira un bon coup. « Désolée, c’est parti tout seul, ne pars pas, je t’en prie, ne pars pas, c’est pas ce que je voulais ! » Dans un dernier espoir, elle lui attrapa le bras. Elle ne voulait pas qu’il parte, mais elle le connaissait assez pour savoir qu’avec ce qu’elle venait de faire, c’était inévitable.  



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Multi-comptes : Dante, Demetrio & Stefan
Messages : 491 - Points : 2023

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Dim 31 Déc - 23:23 )
La gifle. Il ne l’avait pas vue venir. Machinalement, il pose sa main sur sa joue, frotte la trace laissée par ses doigts. Peut-être a-t-il été trop loin dans ses propos, ou dans la manière de s’exprimer. Il ignore exactement ce qui a causé un tel geste qui n’est ni le premier, ni le dernier. Le fait est que les femmes peinent parfois à supporter son comportement, ou la franchise dont il fait preuve. Erio parle en même temps qu’il pense, ne cherche pas à trouver de meilleures formes. « Tu m’prends pour qui ? Pour une gonzesse ? » Tourner les talons n’est pas son genre. Erio fait face aux obstacles, même si ces derniers ne lui plaisent pas. A l’exception de cette fois, avec son groupe d’amis. Il avait senti son sang ne faire qu’un tour et s’il était resté, il y aurait mis les poings. C’est pour éviter une telle chose, aussi pour calmer ses nerfs et surtout ne plus voir la tête ayant appuyé sur son gros point faible : son père. Dès lors qu’il est question de lui, il peine à se contrôler. Erio reprend l’emprise de son bras et se tourne vers le comptoir. « J’suppose que je l’ai mérité. » D’un signe de l’index, il fait signe au barman de lui resservir une pression. Il sent que Mila derrière elle a besoin de réponse, qu’elle attend quelque chose et lui n’est pas en mesure de lui donner ce qu’elle désire. Il se rend bien compte qu’il est mieux sans avoir trop de gens autour de lui. Les amis, ça va, ça vient. Erio a eu tort de s’accrocher, surtout si c’est pour se terminer comme ça. « J’sais que t’es coupable de rien. » avoue-t-il enfin. Après tout, même si sa réaction n’était pas celle qu’il attendait, ce n’est pas d’elle que viennent les hostilités. « Mais lâche l’affaire ok ? J’veux pas renouer, ça m’intéresse pas. J’m’en sors très bien sans vous, sans toi. Alors focalise-toi un peu sur autre chose et lâche-moi la grappe. » Certes, leur amitié date du lycée, et c’est dommage de tirer un trait là-dessus. Ce serait d’ailleurs mentir que de nier une évidence : son amitié lui manque. Mais il s’en sort malgré tout. Et puis, le soutien, il l’a trouvé ailleurs. A travers une colocataire qui lui prend bien la tête, c’est vrai, mais qui est constamment là, à n’importe quel moment. Elle arrive à combler le vide dû à cette coupure entre ses meilleurs amis et lui.


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Tout doucement, moi je veux respirer ce parfum dans ton cou. Permets-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seule me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1658-mila-she-s-like-the-win http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1683-mila-take-my-hand-and-go-to-neverland
ID : spf, Laura
Faceclaim : Emilia Clarke (© lux aeterna pour l'avatar, Alaska et Alexandro Ribolzi pour la signature)
Multi-comptes : Chiara Rinaldi
Messages : 266 - Points : 464
Âge : 32 ans, le compteur tourne
Métier : Conservatrice au musée Madre
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le Mar 2 Jan - 17:23 )

Il y a des choses dans la vie pour lesquelles il vaut la peine de se battre jusqu'à la fin ; Avant de faire du mal à quelqu'un, prends une feuille de papier et froisse-la. Ça y est c'est fait ? Maintenant essaye de remettre la feuille de papier comme avant, bien lisse. Tu n'y arrives pas, n'est-ce pas ? Le coeur d'une personne est comme cette feuille de papier : une fois que tu lui as fait du mal, il est difficile de le retrouver comme tu l'as connu... Erio et Mila



Finalement, Erio ne partit pas, il pensait même avoir mérité la baffe que Mila venait de lui donner. Cette dernière le regarda commander une nouvelle bière et finalement, ce qu’elle attendait depuis des mois arriva, elle n’avait rien fait. Un temps soulagé, la jeune femme resta aussi bête qu’elle l’avait été quelques minutes plus tôt quand le policier lui indiqua qu’il n’avait plus besoin d’elle, qu’il vivait très bien sans sa présence. Alors, tout allait se terminer là ? Leur amitié ne voulait vraiment plus rien dire pour lui ? Elle avait fait tout ça pour rien ? Elle savait que plus rien ne pouvait être comme avant, que jamais ils ne redeviendraient ce groupe de quatre qui traversait la vie envers et contre tout, mais jamais la jeune femme n’aurait pensé qu’Erio en arriverait là, à couper les ponts avec tout le monde, même elle. Mila ne savait plus quoi dire, quoi faire. Elle avala sa vodka d’une traite. Celle-ci eut du mal à passer, une boule s’étant créée dans sa gorge. Elle n’allait pleurer, pas maintenant, elle ne voulait pas donner ce plaisir à Erio. Elle soupira. « Soit, si c’est comme ça que tu le prends. Je pensais que je compterais plus à tes yeux, que malgré cet incident, notre amitié pourrait quand même survivre, mais apparemment, j’ai été bête de le croire. Je t’ai promis au début de cette conversation que je te laisserais tranquille si tu me le demandais, c’est ce que je ferais. » Mila s’arrêta quelques secondes, ravalant les larmes qui étaient en train de lui monter aux yeux. « Je te souhaite le meilleur, je te souhaite de trouver quelqu’un qui arrivera à être tout ce que je ne suis pas et que tu ne rangeras dans la catégorie des vieux souvenirs comme tu le fais avec moi. » Mila laissa son verre vide au comptoir et retourna chercher ses affaires près de ses copines. Elle s’excusa, prétextant un mal de tête et sortit aussi vite qu’elle le pouvait du San Calisto. Erio avait gâché sa soirée et ses mots résonneraient dans la tête de Mila pour longtemps encore.



so complicated love
Mais la passion est comme une drogue : En connaître les effets ravageurs n'a jamais empêché personne de continuer à se détruire après avoir mis son doigt dans l'engrenage. •• ALASKA (Guillaume Musso)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Mila | Ca fait longtemps... -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto