Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] i need a friend - chiara -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Pellegrini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amara SheffieldLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1429-ghost-of-the-past-amara http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1437-a-picture-is-a-unforgettable-memory#27389
ID : kiss, Tiffany
Faceclaim : Stana Katic @cristalline
Messages : 264 - Points : 744

Âge : 35 ans
Métier : ancienne reporter de guerre, cherche quoi faire de sa nouvelle vie
Sujet: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Jeu 12 Oct - 17:43 )


   

   
I need a friend
Chiara & Amara

   
   
Une nouvelle journée, une nouvelle semaine, un nouveau combat. J'étais enfermée dans cette chambre depuis trois semaines, je n'en pouvais plus. J'avais besoin de changer d'air et le seul moyen était de marcher à nouveau. Ma séance de kinésithérapie venait de s'achever. J'avais fait quelques pas avec le professionnel et j'avais l'impression de retrouver les sensations qu'un bambin découvrait lors de ses premiers pas. C'était étrange et grisant en même temps. J'étais motivée plus que jamais à me rétablir et retrouver toutes mes capacités motrices. Pour ça il faudrait du temps et de la patience mais aussi de la motivation et de l'acharnement. Je ne me contentais pas de la demi-heure d'exercice avec le kiné, je poursuivais les exercices dans mon lit, dans la chaise roulante qu'on m'avait prêté pour que je puisse aller jusqu'à ma salle de bain seule. Je n'avais pourtant toujours pas le droit de quitter ma chambre. Mes perfusions m'handicapaient dans mes mouvements mais si j'avais bien compris les dires du médecin, ils allaient me sevrer définitivement des morphiniques d'ici la fin de la semaine puis ralentir les perfusions d'hydratation par la suite pour au final tout m'enlever. Je montrais ma bonne volonté en me forçant à finir les plats qu'on me servait tous les jours même si je trouvais qu'ils étaient toujours aussi infectes. Heureusement pour moi, j'avais le droit de recevoir des collations de l'extérieur et ma famille se faisait une joie de me ramener des cookies, brownies, cheesecake, cupcakes et autres desserts typiquement américains. Je vivais en Italie avant ma mission pour le Mali, mais ma patrie resterait à jamais l'Amérique et même si nous n'étions pas réputés pour notre gastronomie, elle me faisait penser à tout un tas de souvenirs heureux avec mes proches. Je me pris en photo en train de manger un énorme cookie et l'envoyai à mon frère via texto. Il avait du retourner aux Etats-Unis pour son travail et il me manquait énormément. Nous gardions le contact autant que possible mais ce n'était pas la même chose que de le voir en face de moi.
La porte de ma chambre s'ouvrit sur Chiara, une des infirmières qui s'occupaient de moi. Je lui souris et me réinstallai dans le lit, en voyant qu'elle traînait avec elle un chariot à pansement. Je grimaçais d'avance en regardant mes avants bras bandés. "Bonjour, j'aurais préféré y échapper aujourd'hui.. mais bon s'il le faut." Mes plaies me faisaient encore souffrir lorsqu'on les nettoyait mais comme je savais que c'était le seul moyen pour que je guérisse je ne râlais pas d'avantage et m'installais confortablement pour qu'elle puisse faire son travail qui risquait de prendre du temps. "Comment allez-vous aujourd'hui ?" J'avais appris à l'apprécier au fil des jours et elle était toujours souriante et à l'écoute avec moi. J'arrivais facilement à me confier et ça me faisait du bien de parler de tout et de rien avec quelqu'un d'autre que sa famille. Quelqu'un de neutre qui ne jugeait pas.

   

   ©TENNESSEE.


Could it be you
Or do I lose my way, I'm here but colorblind. Could it be you or do I break away ? So leave the past behind ▬ I see your face, touch your skin. Is this a fight we both can't win ?
Revenir en haut Aller en bas
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© tearsflight.)
Multi-comptes : Mila Clarizio
Messages : 473 - Points : 816
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Sam 21 Oct - 0:10 )

You know, in my experience, there's very little to be gained by looking backwards. The important thing to focus on is « What do you do now ? »; La vie n'est pas un sport qu'on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu'on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l'arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n'y avait pas de lendemain. D'accord, l'important n'est pas de gagner ou de perdre, l'important c'est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ? Amara et Chiara



Les patients, Chiara les connaissait bien, elle savait qu’ils avaient besoin de leurs familles, d’être entouré, de voir autre chose que les 4 murs aseptisés de leur chambre, surtout lorsque les séjours étaient longs. Chiara aimait travailler dans les services de soins intensifs ou les services qui s’occupaient des longs séjours ; c’était l’occasion pour elle de tisser des liens avec les gens, de rendre leur quotidien un peu moins lourd, un peu plus joyeux. C’était ce qu’elle essayait de faire, notamment avec une jeune femme arrivée il y a quelques semaines. Il s’agissait d’une journaliste qu’on avait retrouvé au Mali après 3 ans de captivité. Chiara admirait cette femme, pour son courage après l’épreuve qu’elle avait traversé, pour son parcours professionnel plus qu’admirable, mais surtout pour sa foi en l’amour vrai, en l’amour qui ne s’éteint jamais. D’ailleurs, aujourd’hui, c’est la belle napolitaine qui était préposée pour ses pensements (et ceux de quatre autres patients) et elle savait qu’elle terminerait par Miss Sheffield comme ça elle aurait plus de temps pour discuter avec la jeune femme. Oui, elle aimait ses autres patients et elle leur accordait autant d’attention, mais avec Amara, c’était différent, il y avait comme une sorte d’amitié qui était en train de naitre, une certaine connivence qui amenait l’américaine à se confier à son infirmière, notamment sur le bel italien qui venait la voir – presque – tous les jours. Chiara frappa à la porte et entra. « Mademoiselle Sheffield, bonjour. » La Rinaldi sourit et vu que la trentenaire regardait son chariot de pensements. « Bonjour, j'aurais préféré y échapper aujourd'hui…mais bon s'il le faut. » Chiara fit une moue de compassion et s’avança avec son chariot vers la jeune femme qui se recouchait. « Je sais que ce n’est pas facile, mais nous allons faire comme d’habitude, discuter, et tout passera très vite. » Chiara essayait toujours d’être bienveillante et comme avec les enfants, de trouver des astuces pour faire passer le temps. « Comment allez-vous aujourd'hui ? », lui demanda la jeune femme. « Toujours aussi bien. Et vous ? Votre ami est-il déjà passé ? » La napolitaine savait comment remonter le moral de la journaliste et alors qu’elle attendait la réponse de la patiente, elle enfila des gants et commença à ôter les premiers bandages.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amara SheffieldLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1429-ghost-of-the-past-amara http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1437-a-picture-is-a-unforgettable-memory#27389
ID : kiss, Tiffany
Faceclaim : Stana Katic @cristalline
Messages : 264 - Points : 744

Âge : 35 ans
Métier : ancienne reporter de guerre, cherche quoi faire de sa nouvelle vie
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Mar 14 Nov - 14:59 )


   

   
I need a friend
Chiara & Amara

   
   
Je détestais ce moment de la journée. Faire face quotidiennement à mes plaies, à ce que mes ravisseurs m'avaient fait au Mali et qui resterait à jamais gravé dans ma peau, c'était de plus en plus dur chaque jour. Pas juste à cause de la douleur. Celle-ci j'arrivais à la supporter grâce aux médicaments et à la diversion que m'offrait une conversation. Mais dès que mes yeux se posaient sur les cicatrices, sur les lambeaux de peau endommagés, je ressentais de l'angoisse, mon ventre se tordait et j'avais des frissons plein le corps. Puis il y avait la colère, de ne pas me souvenir de ce qui était arrivé précisément. J'avais parfaitement conscience que ces souvenirs risquaient de me rendre folle mais mon imagination était encore plus fertile et quand je me retrouvais seule dans ma chambre, ma tête fonctionnait à plein régime. J'avais la chance d'avoir une infirmière comme Chiara, elle était douce et savait me faire penser à autre chose pendant tout le temps de mes soins. Je la laissais se préparer et lever les bras l'un après l'autre pour l'aider à ôter mes bandages. Nous commençâmes à bavarder et elle me demanda si mon ami était passé me voir. Je savais déjà de qui elle parlait. Giovanni. Je retenais un instant mon souffle alors qu'elle retirait les dernières compresses de mes plaies qui accrochaient parfois. "Il est venu hier oui. Mais je lui ai dit de ne plus me rendre visite. En tout cas, pas tant que je serais dans cet état." Notre conversation avait été difficile, j'avais senti mon coeur se briser une deuxième fois en le voyant quitter ma chambre après tout ce que je lui avais dit. C'était trop difficile pour moi de me trouver enfermer dans ce lit alors que lui continuait sa vie, avec sa copine. Mon regard tenta de ne pas se bloquer sur mes blessures tandis qu'elle nettoyait chaque parcelle de peau. Je savais que j'allais ressentir encore une fois toutes ses sensations désagréables à la vue de ma peau rougie et blessée. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Je lâchais un profond soupire en voyant à quoi mes avant-bras ressemblaient. "Même si ça s'améliore de jour en jour, j'ai de plus en plus de mal à le supporter." confiai-je en déglutissant. Chiara ne pouvait pas comprendre mon combat intérieur mais elle savait m'écouter et c'était tout ce que je demandais à ce moment là.


   

   ©TENNESSEE.


Could it be you
Or do I lose my way, I'm here but colorblind. Could it be you or do I break away ? So leave the past behind ▬ I see your face, touch your skin. Is this a fight we both can't win ?
Revenir en haut Aller en bas
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© tearsflight.)
Multi-comptes : Mila Clarizio
Messages : 473 - Points : 816
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Dim 17 Déc - 20:20 )

You know, in my experience, there's very little to be gained by looking backwards. The important thing to focus on is « What do you do now ? »; La vie n'est pas un sport qu'on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu'on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l'arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n'y avait pas de lendemain. D'accord, l'important n'est pas de gagner ou de perdre, l'important c'est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ? Amara et Chiara



Chiara savait à quel point le moment des soins pouvait être désagréable pour certains patient et Amara faisait partie de ceux-là. Voir son corps à nu, déchiqueter et brûler par un accident ou ici les nombreux sévices subits en tant qu’otage, ramenait souvent les gens au moment où leur vie à basculer, moment qu’ils voulaient souvent oublier. Pour faire passer le temps, pour que les patients se concentrent sur autre chose que cette enveloppe charnelle mutilée, la brune aimait leur parler ; en général, ça les apaisait. Alors, avec la reporter, elle commença à parler du bel homme qui venait la voir tous les jours et qui passait des heures avec elle. Il s’était passé un truc entre eux, Chiara l’avait tout de suite vu et curieuse comme elle est, la belle n’avait pas hésité à poser ses nombreuses questions à Miss Sheffield. Cette dernière avait répondu gentiment à ces questions et depuis, c’était un peu le rituel au moment des soins. Cependant, aujourd’hui, Amara semblait morose. « Il est venu hier oui. Mais je lui ai dit de ne plus me rendre visite. En tout cas, pas tant que je serais dans cet état. » La jeune femme soupira, un soupir qui en dit long sur sa souffrance. « Même si ça s'améliore de jour en jour, j'ai de plus en plus de mal à le supporter. » Chiara s’en voulut de devoir être celle qui rappelait une énième fois à la jeune femme qu’elle n’était plus celle qu’elle était avant, que son corps ne serait plus jamais le même, qu’elle ne le regarderait plus de la même façon. Ses lèvres se tordirent alors qu’elle enleva le premier pensement, laissant apparaitre une peau rouge vif où des traces de cicatrisation commençait à apparaitre. « Je vais y aller petit à petit, vous n’êtes pas obligé de regarder si c’est trop dur et je sens à quel point ça l’est. » Chiara leva les yeux vers Amara. « Vous savez, s’il est venu tous les jours depuis votre retour, c’est qu’il n’avait pas peur de vous voir comme vous être aujourd’hui. Ce n’est sûrement pas l’image que vous voulez qu’il garde de vous, mais s’il est venu, c’est qu’il ne voulait pas garder cette image-là non plus, qu’il voulait vous voir aujourd’hui, là, maintenant, connaitre vos mésaventures et les comprendre. S’il avait voulu garder votre visage en tête comme il apparait sur une photographie, à mon avis, il ne serait jamais venu vous voir, vous vous seriez seulement téléphoner » Le ton de Chiara était bienveillant, doux et attentionné. En grande romantique, elle pensait que l’homme dont il était question n’était pas venu uniquement pour se faire pardonner, il y avait encore quelque chose de spécial entre eux.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amara SheffieldLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1429-ghost-of-the-past-amara http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1437-a-picture-is-a-unforgettable-memory#27389
ID : kiss, Tiffany
Faceclaim : Stana Katic @cristalline
Messages : 264 - Points : 744

Âge : 35 ans
Métier : ancienne reporter de guerre, cherche quoi faire de sa nouvelle vie
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Jeu 4 Jan - 19:00 )


   

   
I need a friend
Chiara & Amara

   
   
Je grimaçais en voyant mes avant-bras meurtris par le feu. Je voyais que les soins qu'on me prodiguait chaque jour aidaient à la cicatrisation mais pour le moment je ne voyais qu'un amas rougeâtre et répugnant qui était horriblement douloureux. Je n'arrivais pas à imaginer à quoi je ressemblerais une fois guérie. Les médecins m'avaient montré des photos d'autres patients pour que je me fasse une idée. On voyait clairement la différence entre la peau saine et la peau abîmée. Puis au toucher cela ressemblerait à la peau d'un reptile, ce ne serait plus doux comme la peau d'une femme devait être. Chiara était gentille et attentive à mes réactions. Elle faisait en sorte de me faire le moins mal possible. J'avais appris à l'apprécier au fil des jours et j'aimais sa conversation. Elle était franche et directe, tout en gardant sa place de soignante quand le moment l'exigeait. Je pouvais lui raconter mes tourments, je savais qu'elle aurait un regard extérieur et posé sur la situation et que ses conseils seraient toujours bons à prendre.
Elle me questionna sur Giovanni, ce fut une distraction pas forcément moins douloureuse que le pansement mais elle ne pouvait pas le savoir. Je lui appris ma décision de l'évincer de ma liste de visiteurs et bien entendu, elle ne comprit pas pourquoi j'avais fait ça. Je grimaçais une nouvelle fois lorsqu'elle nettoya la plaie avec du sérum physiologique. La fraîcheur de l'eau m'apaisait les premières secondes mais une fois les gouttes stagnantes sur mes blessures, je ressentais une douleur qui m'obligeait à serrer les dents. Je soufflais un bon coup puis pensais à la réponse adéquate pour elle. "Ce n'est pas mon état le problème. Enfin il n'y a pas que ça." Je la regardais faire le bandage du premier bras avant de poursuivre. "Je lui ai dit que je l'aimais toujours. Sauf que lui a tourné la page depuis longtemps. Et je ne peux plus supporter de le voir me rendre visite, me montrer de l'affection puis le voir partir en sachant qu'il va en retrouver une autre. Ce n'est pas une relation saine pour moi, j'ai besoin de me concentrer sur ma guérison. Et ça passe par celle de mon coeur. Vous comprenez ?" Dit comme ça, ça paraissait tout à fait logique. Pourquoi avais-je eu tellement de mal à le dire à Giovanni avec des mots simples alors ? Les émotions n'entraient pas en jeu avec Chiara et au final, ça me faisait du bien d'en parler avec elle. Ça me confortait dans ma décision que j'espérais bonne. "Et vous alors ? Dites moi que votre vie sentimentale est plus réjouissante que la mienne."


   

   ©TENNESSEE.


Could it be you
Or do I lose my way, I'm here but colorblind. Could it be you or do I break away ? So leave the past behind ▬ I see your face, touch your skin. Is this a fight we both can't win ?
Revenir en haut Aller en bas
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© tearsflight.)
Multi-comptes : Mila Clarizio
Messages : 473 - Points : 816
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Mar 9 Jan - 13:10 )

You know, in my experience, there's very little to be gained by looking backwards. The important thing to focus on is « What do you do now ? »; La vie n'est pas un sport qu'on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu'on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l'arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n'y avait pas de lendemain. D'accord, l'important n'est pas de gagner ou de perdre, l'important c'est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ? Amara et Chiara



Chiara faisait ses soins, concentrée, essayant d’éviter des douleurs trop importantes à la jeune femme. Elle parlait aussi, donnant son avis vis-à-vis du jeune homme qui rendait visite à sa patiente régulièrement. Celle-ci lui expliqua alors les vraies raisons qui la poussaient à l’interdire de visite. Alors comme ça, ce beau brun avait une autre femme dans sa vie ? Chiara n’aurait jamais imaginé cela et elle comprenait alors beaucoup mieux pourquoi la reporter ne voulait plus qu’il lui rende visite. « Je comprends, en effet. », répondit l’infirmière en finissant son premier bandage. « Comme vous le dites, vous avez besoin de vous reconstruire et vous accrocher au passé alors que lui a refait sa vie, ça ne va pas vous aider. Malgré tout, je pense qu’il ne doit pas être aussi sûr de son amour pour cette nouvelle femme et qu’il ne doit pas vous avoir totalement oublié pour être venu tous les jours vous voir et surtout pour rester aussi longtemps. » Chiara sourit. « Seul le temps nous dira si j’ai raison, mais vous, vous avez raison de faire ce choix, vous n’aurez rien à vous reprocher si jamais ça ne marche pas avec cette fille et s’il revient, au moins, ce ne sera pas parce que vous l’avez retenu, mais parce qu’il en avait envie. Et si ça marche, et bien, vous aurez fait le deuil et je suis sûre que vous rencontrez quelqu'un fait pour vous. » La jeune femme passa à l’autre bras qui était aussi marqué que le premier par les drames qu’Amara avait vécu. « En tout cas, votre guérison est sur la bonne voie, physiquement je veux dire. On voit bien ici et là de belles marques de cicatrisation. » Chiara se voulait encourageante. Le quotidien de l’américaine ne serait plus le même qu’avant, sa peau ne sera jamais plus aussi belle, au moins, mais elle avait survécu et bientôt, elle quitterait ce maudit lit d’hôpital pour continuer sa reconstruction à l’air libre, auprès des gens qui comptent pour elle. Comme pour éviter qu’on parle plus de son visiteur, Amara s’enquit de la vie sentimentale de l’infirmière. Celle-ci soupira, la sienne n’allait pas mieux avec son fiancé perdu dans son travail, duquel elle commençait de plus en plus à se détacher. Cependant, la Rinaldi sourit. « C’est un peu compliqué en ce moment, mais tous les couples ont leur phase un peu creuse, vous savez. L’idée d’un mariage, de fonder une famille, chaque membre du couple n’est pas toujours prêt en même temps que l’autre et chacun campant sur ses positions, on n’avance pas toujours aussi bien qu’on l’aurait voulu. » Finalement, ses problèmes conjugaux n’étaient peut-être pas aussi graves que ça. A l’entendre parler, en tout cas, c’est ce qu’on aurait pu croire, mais au fond, c’était juste un voile, une façade devant un malaise beaucoup plus profond.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amara SheffieldLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1429-ghost-of-the-past-amara http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1437-a-picture-is-a-unforgettable-memory#27389
ID : kiss, Tiffany
Faceclaim : Stana Katic @cristalline
Messages : 264 - Points : 744

Âge : 35 ans
Métier : ancienne reporter de guerre, cherche quoi faire de sa nouvelle vie
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Sam 20 Jan - 23:43 )


   

   
I need a friend
Chiara & Amara

   
   
J'aimais me confier à Chiara, je savais qu'elle ne raconterait mes histoires à personne et qu'elle me donnerait toujours son avis objectif sur mes soucis. Elle avait aussi un regard neuf, extérieur, qui me permettait parfois de voir les choses différemment. Mon situation sentimentale était complexe et elle ne le comprit que lorsque je lui expliquai la totalité de mon histoire avec Giovanni et surtout la vie parallèle qu'il s'était créé sans moi. J'écoutais sa façon de voir les choses et étais d'accord avec son point de vue même si je n'étais pas encore prête à envisager l'avenir qu'elle décrivait. "Tout ça est trop compliqué. J'aimerais mettre mes sentiments de côté pour me concentrer sur l'essentiel : ma guérison. Sauf qu'on ne peut pas arrêter de ressentir du jour au lendemain." Je grimaçais au même moment, comme pour étayer mes dires. La réfection des pansements était toujours un moment douloureux alors je me concentrai sur notre conversation pour penser à autre chose. Je voulais qu'elle me parle de sa propre vie sentimentale, histoire de me rassurer. Mais en fait sa réponse n'était pas aussi chaleureuse que je le pensais. "J'ai l'impression que le bonheur plein et entier n'existe pas finalement. J'espère que ça ira pour vous." Je soufflais pour apaiser la douleur de mes plaies. Comme elle l'avait dit plus tôt, je guérissais progressivement. Je n'étais pas forcément une femme très patiente de nature, donc je n'arrivais pas à relativiser comme elle. "J'ai tout de même hâte de  ne plus subir ça tous les jours. Vu la vitesse de cicatrisation, je pense que j'en ai pour encore au moins un mois non ?" La peau se reformait doucement, elle serait d'une couleur plus rose que la peau saine et je verrai la différence pour le reste de ma vie, me rappelant sans cesse les raisons de leur présence. Je déglutis en en prenant conscience. Je n'avais que des bribes de souvenirs pour le moment mais ça me suffisait pour frissonner.

   

   ©TENNESSEE.


Could it be you
Or do I lose my way, I'm here but colorblind. Could it be you or do I break away ? So leave the past behind ▬ I see your face, touch your skin. Is this a fight we both can't win ?
Revenir en haut Aller en bas
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© tearsflight.)
Multi-comptes : Mila Clarizio
Messages : 473 - Points : 816
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le Lun 5 Fév - 12:13 )

You know, in my experience, there's very little to be gained by looking backwards. The important thing to focus on is « What do you do now ? »; La vie n'est pas un sport qu'on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu'on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l'arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n'y avait pas de lendemain. D'accord, l'important n'est pas de gagner ou de perdre, l'important c'est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ? Amara et Chiara



Chiara avait de la peine pour Amara. Elle ne la prenait pas en pitié, loin de là, elle avait simplement l’impression qu’alors que tout aurait dû aller mieux, qu’elle aurait pu enfin se concentrer sur elle-même entourée des gens qu’elle aimait, la reporter devait faire face à un tsunami sentimental. Cet homme voulait son bien, Chiara en était sure, mais au final, il lui faisait plus de mal qu’autre chose et après tout ce que la jeune femme avait vécu, quelque chose de simple était la meilleure chose qu’elle pouvait espérer, mais ce n’était pas le cas. « Malheureusement, non, mais je pense que vous n’avez rien à vous reprocher. Comme vous le dites, les sentiments ne se commandent pas et si vous avez vécu quelque chose de fort avec lui et si vous avez mal à cause de la situation actuelle, c’est aussi cela qui, je pense, vous a permis de tenir pendant ces longs mois. L’amour est la chose qui fait le plus mal au monde, mais c’est également celle qui permet de soulever des montagnes quand il est présent. » Chiara sourit, continuant ses soins. Cependant, son sourire se fana légèrement quand vient le moment d’aborder sa vie privée. Elle aurait aimé dire que tout allait bien pour elle, qu’elle était heureuse et épanouie dans son couple, mais même si mentir pouvait parfois aider les gens à aller mieux, c’était aussi prendre le risque qu’il tombe de haut quand la vérité éclaterait ou s’imagine des choses alors que celles-ci n’étaient pas vraies. Le constat qu’Amara fit était un peu amer, un peu trop même pour l’infirmière. Avec ce qu’elle avait traversé et même si aujourd’hui sa vie était loin d’être parfaite, Chiara chérissait l’espoir qu’un jour, le ciel serait bleu pour elle aussi, un optimisme dont transpiraient ses propos. « Vous savez, un ami m’a dit un jour, qu’on se crée son bonheur, que ce n’est pas automatique, que ça se provoque et se chérit quand c’est là. Je suis persuadée que mes soucis sont bien futiles et qu’un jour, mon fiancé et moi aurons la chance de voir nos rêves et nos désirs accomplis, ça prendra juste un peu de temps et beaucoup de patience. » Chiara se voulait convaincante, peut-être ne l’était-elle pas, mais au moins elle aurait essayé. Son attention se reporta sur les blessures d’Amara que la jeune femme prit soin de nettoyer et de bander correctement. Pour ne plus parler peine de cœur d’ailleurs, la patiente demanda à l’infirmière combien de temps ça prendrait encore avant que ça ne soit totalement guéri. « Je pense oui, mais je ne vais pas trop m’avancer, demander toujours au médecin pour être sure. D’ailleurs, j’ai terminé, ce sera encore moi demain et puis je passe le relais à une collègue. » Chiara rangea son matériel sur le chariot et s’avança vers la porte. « Au revoir, Miss Sheffield, à demain. Ce fut, comme toujours, un plaisir de discuter avec vous. » Chiara sourit et quitta la chambre.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] i need a friend - chiara ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] i need a friend - chiara -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Pellegrini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Pellegrini