Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nato Leonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1327-rather-a-dangerous-free http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1330-walk-the-line-nato
ID : camille, tennessee
Faceclaim : chris evans + morsmordre
Messages : 134 - Points : 488
Âge : 32 ans
Métier : anciennement cuistot, il vient tout juste de trouver un boulot comme chauffeur personnel.
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le Lun 18 Déc - 10:32 )
C'était plutôt bien engagé. Il n'y avait absolument aucun doute quant à la suite des évènements. Floriana n'avait déjà plus de haut. Après quelques échanges de baisers et de caresses, Nato se retrouvait torse nu, le pantalon déboutonné. Ses mains se baladaient sur les fesses de la belle italienne, ses lèvres se familiarisaient avec les lignes de son cou. Il sentait les mains de la demoiselles descendre, vers un endroit bien plus intime, et il était clair que Nato se réjouissait de ce contact qui n'était qu'une amorce pour passer aux choses sérieuses. C'est alors que Floriana sembla avoir des doutes. Elle ne voulait plus ? Nato était un peu perdu. Fallait dire que c'était plus vraiment son cerveau qui était irrigué à présent. Alors il avait un peu de mal à comprendre la situation. Est-ce qu'il avait fait un truc de mal ? Est-ce que finalement ça la gênait de coucher avec lui ? Pourquoi ? Parce qu'il sortait de taule ? Ca n'avait pas l'air de la déranger jusque là, alors il devait forcément avoir fait un truc de mal. Il n'avait pas la moindre idée de quoi par contre. C'est vrai qu'il pouvait être un peu... brusque parfois, mais un peu de sauvagerie ne faisait pas de mal, surtout pas dans ce genre de cas. Le sexe sauvage, imprévisible et passionné, il n'y avait rien de mieux. La tendresse c'était pas pour Nato, l'amour non plus. Alors si c'était ce qu'elle attendait c'était mort. De toute façon la flamme était retombée. Je ne le veux pas ? Permet moi d'en douter! lança t-il en rigolant, faisant un rapide coup d'oeil en direction de son entre-jambe. Evidemment il prenait ça avec humour, qu'est-ce qu'il pouvait faire d'autre ? "J'comprends pas, ça allait quand même carrément bien non ?" fit-il en caressant doucement le bras de la jeune femme, comme pour raviver la flamme, enfin plutôt le tas de cendres là. "J'ai fait quelque chose de mal ?" demanda t-il finalement. Autant en avoir le coeur net après tout, non ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Floriana MenniniToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t691-floriana-sei-in-arresto http://ciao-vecchio.forumactif.com/t844-floriana-casier-relationnel
ID : Djoan, yohan
Faceclaim : Anna Kendrick + : © Avatar Djoan | gif Doriana : mrs chaplin | Gif Anna : Djoan | Sign : bat'phanie
Multi-comptes : Roberto Khalil & Danilo Mikklesen
Messages : 511 - Points : 606

Âge : trente-trois printemps.
Métier : PDG de TFPC.com (Te Fais Pas Choper, distributeur d'alibis).
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le Sam 13 Jan - 19:31 )
Pourquoi j’ai mis fin à ce petit jeu ? Ça ne me ressemble pas. Je sens que je vais le regretter et probablement être frustrée toute la nuit. Qu’est ce qui me prends de dire non à ce corps qui me fait tant baver ? Ok, les mecs ne sont pas des bouts de viande, mais on ne parle pas de sentiments là ! Juste de plaisir charnel. Alors pourquoi ma conscience me dicte d’agir ainsi ? Quelle connerie ! En quittant la police, je crois qu’un déclic s’est produit en moi. Je crois que j’ai dit au revoir à mon rêve de gamine et, de ce fait, j’ai aussi enterré une partie de ma puérilité. J’en ai gardé un peu, faut pas déconner. Mais être à la tête d’une entreprise m’a poussé à être plus responsable. Je réfléchis avant d’agir. Enfin, parfois, je réfléchis pendant que j’agis, comme maintenant. Et me voilà à mettre un terme à une nuit de folie. Le pire, c’est que je ne déteste pas la femme que je suis en train de devenir. L’ancienne Floriana m’exaspère parfois et dans certains cas, elle me dégoûte, comme cette fois où j’ai envoyé Nato en prison. Ce dernier doute de mes paroles, mais je sais que dans quelques minutes, il pensera le contraire. Peut-être sera-t-il dégouté d’avoir ressenti de l’attirance pour moi. Je le préviens : « Oh que si, il n’y a pas de doute possible là-dessus, crois-moi. » Je lui parle comme si c’était une évidence. Et c’en est une. Il se pose des questions, croit qu’il est la cause de ce revirement. Non, celle qui a un problème, c’est moi, pas lui : « Ce n’est pas toi. ? C’est moi. J’ai l’impression de profiter de la situation. Habituellement, je m’en fous. Agir avant de réfléchir, ça a longtemps été ma devise. Mais je crois que j’ai une conscience aujourd’hui. » Je soupire et j’en profite pour dégager mon bras de ses caresses. Non pas qu’elle ne me plaise pas. Je ne les mérite simplement pas. Et il en sera persuadé dès qu’il en connaitre les tenants aboutissants. Je pénètre son regard. Maintenant que cette lampe est allumée, je peux me perdre dans la beauté de celui-ci. Je me perds parfois sur son torse aussi, mais me ressaisis rapidement. Je ne veux pas faire machine arrière, je lui dois bien ça. La culpabilité n’a jamais été aussi présente qu’aujourd’hui. « J’ai un aveu à te faire. Ça ne va vraiment pas te plaire. » Je reste muette quelques secondes et me permet de remettre mon haut. La fête est finie. Je baisse ensuite les yeux et ose enfin le fixer : « Je suis celle qui t’a dénoncé il y a sept ans. » Je n’en mène pas large. Je sais qu’il va m’en vouloir. J’ai des choses à dire, mais pour une raison qui m’est inconnu, je suis n’arrive pas à continuer, à me justifier.


Moi t'aimer ? Plutôt mourir !
Si je te dis que je veux te parler : je veux entendre ta voix. Que je dois te voir :être près de toi. Que je veux du sexe : Étreins-moi ▬ Si tu me demandes si je t'aime, je rirai aux éclats et pleurerai dans mes draps.
Revenir en haut Aller en bas
Nato Leonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1327-rather-a-dangerous-free http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1330-walk-the-line-nato
ID : camille, tennessee
Faceclaim : chris evans + morsmordre
Messages : 134 - Points : 488
Âge : 32 ans
Métier : anciennement cuistot, il vient tout juste de trouver un boulot comme chauffeur personnel.
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le Mer 17 Jan - 13:32 )
Alors celle là il ne l'avait pas vu venir ! Il avait bien vu que Floriana était mal à l'aise, comme si elle se sentait coupable, et maintenant Nato comprenait bien pourquoi. A vrai dire il ne s'était jamais posé la question de pourquoi ou comment il s'était retrouvé à être arrêté. Fallait dire qu'il était trop occupé à faire le deuil de son fils pour s'en soucier, il s'était jamais posé la question. A quoi bon ? Façon ça ne comptait pas. A la seconde où son fils avait poussé son dernier soupir, pour Nato ça avait été la fin. Il se rappelait presque pas de son procès tellement il était dans le flou, comme en anesthésie permanente sauf qu'il était terrassé par une douleur dans sa poitrine, une douleur insurmontable, la douleur de perdre un enfant. Tout ce qu'il se souvenait de son procès c'est qu'il avait refusé d'avoir un avocat, il avait plaidé coupable sans aucune hésitation, il avait reconnu ses actes et n'avait même pas pris la peine d'expliquer pourquoi il avait fait tout ça, ça n'avait plus aucune importance alors. Et voilà que maintenant il se retrouvait devant une Floriana à moitié nue lui avouant sa trahison, parce que oui elle l'avait trahi. Ils n'étaient peut-être pas très proches mais quand même... Nato ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. C'était comme si son cerveau avec implosé, erreur 404. Il ressentait de la peine, de la trahison, de la rage, de l'incomprehension, tout en même temps, il n'arrivait pas à faire le tri. Il voulait passer ses nerfs et en même temps se dire que le passé était passé, ce qui est fait est fait, mais non. Il restait silencieux, immobile, en train de processer ce qu'elle venait de lui avouer. Et dans sa tête c'était le chaos, tout ce bousculait, il avait besoin de soulager la pression, c'était bien trop fort pour lui. Et soudain, comme si son corps lui avait échappé le temps d'un instant, son poing se retrouva encastré dans le mur derrière lui. Il avait frappé tellement fort que ça avait fait un trou, ça devait pas être de la première qualité. Il retira son poing en silence. Ignorant le sang et la douleur il reboutonna son pantalon, remit son tee-shirt et sortit en fulminant. En passant devant le barman il ouvrit son portefeuille et sortit quelques billets. "Pour le mur." lâcha t-il les mâchoires serrées avant de sortir du bar. Juste à côté il y avait quelques marches, il décida de s'y arrêter et de s'allumer une cigarette, il en avait vraiment besoin. Tout en tirant régulièrement sur la clope il observait sa main qui avait pris cher. Il n'y était pas allé de main morte. Mais il ne ressentait rien. Fallait dire qu'il avait une haute tolérance à la douleur. Enfin la douleur physique au moins, parce que pour les souffrances émotionnelles, malgré l'entraînement dans ce domaine, il galérait toujours à gérer ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Floriana MenniniToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t691-floriana-sei-in-arresto http://ciao-vecchio.forumactif.com/t844-floriana-casier-relationnel
ID : Djoan, yohan
Faceclaim : Anna Kendrick + : © Avatar Djoan | gif Doriana : mrs chaplin | Gif Anna : Djoan | Sign : bat'phanie
Multi-comptes : Roberto Khalil & Danilo Mikklesen
Messages : 511 - Points : 606

Âge : trente-trois printemps.
Métier : PDG de TFPC.com (Te Fais Pas Choper, distributeur d'alibis).
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le Sam 20 Jan - 19:57 )
Les yeux écarquillés, je vois le poing de Nato s’encastrer dans le mur derrière. Je suis horrifiée. Je ne m’attendais pas à cela. Mais je préfère voir les dégâts sur ce mur que sur mon visage. Lorsque j’ai lâché l’information, je me doutais qu’il ne le prendrait pas bien. J’imaginai des cris, des reproches, peut-être un petit secouage. Je l’aurai compris. Je l’aurai préféré. Le voir dans une telle colère donnait un indice sur sa souffrance. Cela me peinait. Ce que je ne comprenais pas, c’est pourquoi ce détail le bouleversait autant. Nous n’étions rien. On s’appréciait en tant que collègue. Il riait parfois à mes conneries, nous discutions parfois de la pluie et du beau temps. Jamais ne nous nous étions confiés l’un à l’autre comme le font des amis. Nous n’étions que collègue. Que ce soit moi ou un autre…il en fallait bien un. Alors oui, peut-être que le fait de désirer celle qui l’a balancé peut jouer, mais de là à s’en casser le poing. Je le vois sortir sans un mot. Je reste immobile un instant. Je suis complètement choquée. A un moment, je finis par reprendre mes vêtements pour les enfiler correctement. Je saisis mon sac et décide de partir à sa poursuite. Dans le bar, je le vois prendre la sortie. Je sais, j’ai l’air effrayé. « Floriana, c’est quoi cette histoire de mur. Il faut que j’appelle la police ? » Je regarde le barman tout en me dirigeant vers la porte : « Non, totalement inutile. Je reviens. ». Je trottine vers l’extérieur en espérant pouvoir le rattraper et je me fige lorsque je le vois à l’escalier, fumant sa frustration. Je me pince les lèvres, restant silencieuse un instant, croisant mes bras sous la fraicheur de la nuit. « Je suis désolée. J’ai…merdée » Je baisse les yeux un instant. Je me sens vulnérable à cet instant. J’aime bien Nato. Je l’ai toujours apprécié. Lorsqu’il a mal tourné, j’ignorai certains détails de son histoire et le voir se fourvoyer m’a mise hors de moi. Non pas que je voulais le voir payer pour ses délits, mais je voulais le ramener sur le droit chemin. Je ne m’attendais pas à tant de conséquences. Agir avant de réfléchir, ça a longtemps été ma devise. Devise de merde. « Je n’ai pas d’excuse. J’ignorai certains aspects de ta vie à l’époque. Je me suis montré égoïste et je n’ai pas vraiment réfléchis. » Je fais quelques pas vers lui, doucement comme pour ne pas effrayer une bête sauvage. Je m’assoies à une marche au-dessus de lui, marquant une petite distance. Je suis inquiète. Pas pour moi, mais pour lui. Je sais que j’aurai dû y penser avant de l’envoyer en prison, mais je ne peux pas revenir en arrière. « Tu as le droit de me haïr jusqu’à la fin de ta vie. Ça ne changera rien, mais sache qu’il m’est très rare de regretter mes actes. Mais celui-ci, je le regrette sincèrement. » C’est la vérité. La plupart du temps, je me fous du monde qui m’entoure. Je me fous des conséquences de mes actes. Pourtant, j’ai mal vécu d’avoir envoyé Nato entre quatre murs. Si bien que j’avais offert mes services à sa mère dévastée. C’était pour moi une sorte de punition. Elle ignorait que j’étais l’anonyme qui avait balancé son fils, mais je voulais panser un peu les blessures que j’avais infligé malgré moi. « Je vais te laisser. Je pense que tu aimerais que je sois loin de toi à cet instant précis et je comprends. » Je me lève et retourne vers l’entrée du bar, doucement avant de m’immobiliser pour répéter : « Je suis désolée. »


Moi t'aimer ? Plutôt mourir !
Si je te dis que je veux te parler : je veux entendre ta voix. Que je dois te voir :être près de toi. Que je veux du sexe : Étreins-moi ▬ Si tu me demandes si je t'aime, je rirai aux éclats et pleurerai dans mes draps.
Revenir en haut Aller en bas
Nato Leonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1327-rather-a-dangerous-free http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1330-walk-the-line-nato
ID : camille, tennessee
Faceclaim : chris evans + morsmordre
Messages : 134 - Points : 488
Âge : 32 ans
Métier : anciennement cuistot, il vient tout juste de trouver un boulot comme chauffeur personnel.
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le Ven 26 Jan - 21:12 )
Nato ruminait dans son coin. Il regardait le sang couler de sa main, comme hypnotisé. Pendant une fraction de seconde il ne pensait plus, il ne sentait plus, il n'était plus. Et ça lui faisait un bien fou. Il n'avait plus de soucis. Mais cette fraction de seconde s'était terminée trop vite. Et maintenant Floriana était à côté de lui à lui débiter ses excuses, ses explications, ses justifications. Il n'écoutait qu'à moitié. Il balançait encore entre la colère, le sentiment d'avoir trahi et le désir de laisser le passé derrière lui. Pour le moment ses pensées étaient trop confuses pour qu'il puisse vraiment y faire le tri. Alors il restait silencieux, sans la regarder, comme s'il ne ressentait rien, comme s'il était insensible à tous les efforts qu'elle faisait. Parce qu'il devait bien reconnaître qu'elle faisait des efforts. Elle aurait tout aussi bien pu ne rien lui dire, garder le secret et profiter de la situation. Mais elle ne l'avait pas fait. C'était aussi pour ça qu'il était en plein conflit intérieur. C'était un peu comme s'il avait perdu tous ses repères, alors qu'au final ça ne changeait pas grand chose dans sa vie actuelle. "Floriana." dit-il simplement quand il vit qu'elle s'apprêtait à partir. Il voulait la retenir mais il ne savait pas encore bien ce qu'il comptait lui dire, il ne savait pas quelle partie de son conflit intérieur allait se manifestait quand il ouvrirait la bouche. Merci de me l'avoir dit. dit-il d'abord en se levant et la regardant enfin dans les yeux. "Mais t'as raison, je ne veux plus te voir." Après avoir dit ces mots il tourna les talons sans hésiter, reprenant sa route comme si rien ne s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Floriana MenniniToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t691-floriana-sei-in-arresto http://ciao-vecchio.forumactif.com/t844-floriana-casier-relationnel
ID : Djoan, yohan
Faceclaim : Anna Kendrick + : © Avatar Djoan | gif Doriana : mrs chaplin | Gif Anna : Djoan | Sign : bat'phanie
Multi-comptes : Roberto Khalil & Danilo Mikklesen
Messages : 511 - Points : 606

Âge : trente-trois printemps.
Métier : PDG de TFPC.com (Te Fais Pas Choper, distributeur d'alibis).
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le Ven 9 Fév - 17:06 )
J’ai tout gâché. Je me sens mal. Je ne demande pas à ce qu’on me plaigne, je mérite sa colère. J’ai merdé. Autrefois, j’aurai pensé que ma bêtise fût de lui avouer la vérité, manquant ainsi de profiter de ce que Nato avait pourtant envie de m’offrir. Mais l’erreur est bien plus ancienne. C’est celle d’une époque où la jeune fille que je fus, était aveuglée par l’autorité et le besoin de suivre les lois au pied de la lettre, qu’importe les conséquences. Réfléchir avant d’agir, ça n’a jamais été mon fort. J’en prends conscience aujourd’hui. J’ai beau être toujours cette grande gamine, avoir une entreprise à diriger ma confronter à des responsabilités inconnues jusque-là, si bien que j’ai gagné en maturité. Je comprends des choses que je ne me donnais pas la peine d’étudier autrefois. J’ai appris, même si j’ai encore un long chemin à faire là-dessus, à admettre mes défauts, à les accepter. Je n’aurai pas dû le dénoncer ainsi. J’aurai dû me confronter à lui. Peut-être m’aurait-il parlé ? Peut-être aurait-il accepté mon aide ? J’aurai pu lui éviter tant de chose. Surement pas la mort de son enfant, mais plutôt d’éviter de faire son deuil dans la solitude, entre les barreaux. J’ai vraiment merdé. Je pars à la suite de mes excuses. Lorsqu’il me nomme, je me retourne. Je n’ai pas vraiment d’espoir, j’ai le regard triste, résolu. J’attends la suite. Le jugement. J’ai le droit à un merci que je ne mérite pas. Je tords mes lèvres dans l’incapacité de l’accepter. Puis, la sentence. Ainsi, tout prend fin. Je suis condamnée à la peine la plus lourde. Je sens les larmes envahir mes yeux. Mon regard dans le sien, je me dépêche de le détourner, vers le ciel sombre pour être plus précise, évitant ainsi de laisser couler ces larmes, par pudeur. Je le regarde partir quelques secondes avant d’entrer dans le bar, essuyant mes yeux. Je finirai ma soirée seule, mais j’ai besoin d’un verre, pour oublier ma culpabilité.


Moi t'aimer ? Plutôt mourir !
Si je te dis que je veux te parler : je veux entendre ta voix. Que je dois te voir :être près de toi. Que je veux du sexe : Étreins-moi ▬ Si tu me demandes si je t'aime, je rirai aux éclats et pleurerai dans mes draps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] stabbed in the back | florianna & nato -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto