- L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© mermaid tears)
Multi-comptes : aucun
Messages : 260 - Points : 389
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) ( le Lun 18 Sep - 23:51 )

You can count on me 'cause I can count on you; Être exigeant est une règle de base. Être tolérant est un principe. Veiller sur l'état de l'amitié est un devoir. Penser à l'autre, savoir être présent quand il faut, avoir les mots et les gestes qu'il faut, faire preuve de constance dans la fidélité, c'est cela l'amitié, et c'est rare. Angelina et Chiara



Petite, Chiara était une petite fille sage et calme. Quand les parents Rinaldi descendaient leur progéniture dans le restaurant, elle était toujours la première à aider Graziella, à mettre les tables et toujours de manière consciencieuse ; l’un de ses frères, Amedeo était toujours fourré en cuisine avec leur père et l’autre jumeau ainsi que Virginia toujours à faire les imbéciles. D’ailleurs, cette attitude avait le don d’énerver leur mère qui pensait qu’on les prendrait pour des fous de laisser ainsi courir des enfants dans un endroit qui, normalement, même s’il devait y régner un esprit familial, n’était quand même pas une cour de récréation. Souvent, à la petite trattoria, venaient manger une autre famille, les Leonelli. Ceux-ci comptaient peut-être deux fois moins d’enfants, mais chacun y trouvait son compte. Les filles, Angelina, Chiara et Virginia jouaient ensemble tandis que les jumeaux et Nato s’amusaient dans leur coin. D’un coup, dès qu’ils arrivaient, le restaurant devenait plus calme. Au fil des années, le lien entre toutes ces petites têtes blondes s’est renforcé ; les Leonelli faisaient partie des meilleurs amis des Rinaldi. Malheureusement, un jour, les enfants grandissent et partent. Ce fut le cas pour Angie. Quand son amie partit, Chiara en fut triste, mais elle n’eut pas le temps de pleurer son amie d’enfance bien longtemps puisque ce fut également l’époque où elle croisa la route de Cristiano et qu’elle connut sa période noire. Pourtant, malgré tout, la belle brune n’oublia jamais les Leonelli, elle resta toujours en contact avec eux et si ce n’était pas par l’intermédiaire d’Angelina, c’était grâce à Nato. On lui avait appris, les amitiés d’enfance sont toujours les plus fortes.

Aujourd’hui, Chiara avait rendez-vous au restaurant. En effet, Graziella avait invité ses enfants à diner. Malheureusement, Virginia était coincée au boulot, il n’y aurait donc que Chiara et Amedeo. La jeune femme se prépara un long moment. Même si elle n’allait que chez ses parents, il fallait qu’elle soit présentable. Après une heure passée devant son armoire, elle opta pour des choses simples : un chemisier blanc, un pantalon noir enduit et une paire de basket, simple mais efficace. Elle se doucha à la va-vite, s’habilla, se maquilla et partit vers la petite trattoria familiale. Qu’est-ce qu’elle adorait cet endroit, l’odeur de la pâte, du basilic frais, de la sauce tomate préparée avec amour selon la recette de la nona, celle qu’on se transmet de génération en génération (mais aussi celle pour laquelle les gens reviennent). Graziella alla accueillir sa fille sur le pas de la porte et lui indiqua la présence d’une jolie blonde près de la fenêtre. C’était Angelina. Voilà plus de 10 ans que Chiara n’avait pas vue son amie. Elle s’avança alors timidement vers la jeune femme, oubliant même d’aller dire bonjour à son frère et à son père. Arrivée devant la table, elle sourit et dit : « Alors, la trattoria Rinaldi est toujours l’adresse préférée des Leonelli ? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + moi même
Messages : 75 - Points : 143

Âge : 35 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) ( le Dim 24 Sep - 22:16 )

Il était temps qu'elle regagne cette indépendance qui lui avait été volée. Ce n'était pas encore énorme, mais elle y arrivait petit à petit. Pouvoir sortir toute seule, quitter son foyer pour autre chose que pour aller au boulot, c'était compliqué pour elle. Elle n'avait pas peur du monde extérieur. Ou peut être que si. Peut être un peu oui. Monsieur l'avait un peu trop conditionnée à rester chez elle, à lui dire que le monde de dehors était dangereux. Pourtant, elle n'avait jamais eu peur avant. Mais voilà, les choses changeaient. Aujourd'hui, elle avait décidé de rejoindre un lieu qu'elle avait beaucoup fréquenté durant son enfance. La trattoria des Rinaldi. Elle y était déjà passé quelques fois avant aujourd'hui juste pour prendre un café rapidement. Mais cette fois ci, c'était différent. Elle voulait y déjeuner, prendre son temps, sentir à nouveau les odeurs qui régnaient par ici, sentir la chaleur que dégageait l'ambiance. Son pantalon noir et sa longue blouse rose pâle, cachaient son corps. Elle n'en avait pas honte mais elle préférait rester discrète. Surtout que sur ses bras résidaient encore quelques bleus du dernier moment de colère de Monsieur. Elle avait encore une trace sur la joue, mais sa peau légèrement violacée, elle avait réussi à la dissimuler à l'aide de fond de teint. Angeline avait serré les dents au moment de l'application, cette zone étant encore douloureuse. Ca datait de la semaine dernière mais c'était toujours sensible. Elle avait appris pourtant à encaisser les coups. Mais c'était peut être son amour propre qui hurlait. Et il fallait qu'elle le fasse taire une bonne fois pour toute. Vu que ça, ça ne changerait visiblement jamais. Monsieur ne se lassait pas encore de lever la main sur elle. C'était peut être utopique de penser que ça finirait par lui passer. Mais elle était comme ça, elle ne se laissait pas abattre. Après avoir chaleureusement saluée la maîtresse des lieux, Angie s'était trouvée installée près de la fenêtre. Elle en était ravie, à l'abris des regards indiscrets elle pourrait avoir une vision d'ensemble sur toute la salle. C'est ainsi qu'elle vit Chiara entrer dans le restaurant. Elle se mit à sourire comme à l'époque, malgré la boule qui se formait dans son ventre. Depuis le temps qu'elles ne s'étaient pas vues, elle avait peur que Chiara ne soi pas ravie de la voir. Et pourtant, c'est le sourire aux lèvres que la brune se dirigea vers elle. " Et oui, il faut croire que certaines choses ne changent pas. " Elle se lève pour prendre son amie dans ses bras, grimaçant en sentant ces bleus parsemés sur son corps. Mais elle tient bon, se réinstallant à sa table et indiquant à la jeune femme de se placer face à elle. " Je n'ai pas encore commandé, tu te joins à moi ? " Angie sait de toute façon ce qu'elle commandera. La même chose qu'elle prend depuis des années. Des gnocchis à la sauce tomate, les meilleurs qu'elle n'avait jamais mangé. " Comment tu vas ? " Elle tentait de noyer un peu le poisson, d'ignorer le fait qu'elle ne s'étaient pas vues depuis une dizaine d'années.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© mermaid tears)
Multi-comptes : aucun
Messages : 260 - Points : 389
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: Re: L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) ( le Sam 30 Sep - 23:51 )

You can count on me 'cause I can count on you; Être exigeant est une règle de base. Être tolérant est un principe. Veiller sur l'état de l'amitié est un devoir. Penser à l'autre, savoir être présent quand il faut, avoir les mots et les gestes qu'il faut, faire preuve de constance dans la fidélité, c'est cela l'amitié, et c'est rare. Angelina et Chiara



L’amitié était quelque chose de précieux pour Chiara et malgré le départ d’Angie, la jeune femme avait toujours gardé l’espoir de retrouver son amie un jour. Malgré les nombreuses erreurs qu’elle avait commises, les nombreux amis qu’elle avait laissés derrière elle, la blonde avait toujours tenu une place particulière dans le cœur de la Rinaldi. Elle s’était raccrochée aux images de bonheur de son enfance pour tenir et dans tous ses souvenirs, Angie était toujours présente. D’ailleurs, quand Nato s’est occupé d’elle, Chiara demandait toujours des nouvelles de l’ainée Leonelli et il lui répondait toujours qu’elle allait bien, qu’elle était heureuse…si seulement Chiara savait vraiment ce qui se jouait dans le foyer de son amie. C’est d’ailleurs pour cette raison que la brune fut étonnée quand sa maman lui indiqua la présence d’Angelina. La jeune trentenaire était vraiment ravie de voir son amie. Cela faisait tellement longtemps…trop longtemps. « Et oui, il faut croire que certaines choses ne changent pas. », répondit Angie tout en se levant pour prendre Chiara dans ses bras. Une accolade chaleureuse, mais crispée, Chiara avait senti le corps de son amie se raidir alors qu’elle serrait ses bras autour des siens. « Je n'ai pas encore commandé, tu te joins à moi ? » Chiara regarda sa mère, elle était quand même venue ici pour manger en famille et elle les abandonnait. Mais avec toute sa bienveillance, Graziella autorisa sa fille d’un signe de la tête accompagnée d’un large sourire. La fille remercia sa mère qui lisait sur ses lèvres. « Avec plaisir. », répondit la Rinaldi. C’est Angelina qui parla en premier. « Comment tu vas ? », demanda-t-elle. « Je vais bien. Je suis heureuse de te voir, ça fait tellement longtemps. » Graziella arriva alors pour prendre les commandes. « On va d’abord prendre un apéritif, non, pour fêter ça ? », dit la brune en regardant son amie. Elle ne voulait pas la mettre mal à l’aise, mais elle était tellement étonnée de voir la Leonelli, tellement heureuse. Non, elle ne lui en voulait pas, l’amour a ses raisons parfois et ça, la jeune napolitaine en savait quelque chose. Chiara commanda alors un spritz et ne fois sa mère partie, se tourna vers son amie. « Et toi, comment vas-tu ? Tu dois en avoir des choses à raconter depuis le temps ! »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + moi même
Messages : 75 - Points : 143

Âge : 35 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) ( le Dim 8 Oct - 4:57 )

Angie vit son amie regarder derrière elle avant de s'asseoir. Elle devait peut être manger avec sa famille et la blonde s'en voulait de la priver de ce moment. Mais lorsqu'elle s'assoit en lui disant que c'est avec plaisir, Angie se détend un peu. C'est qu'au moins elle le ne sent pas forcée. Parce que ça, Angelina ne l'aurait pas supporté. Elle demanda à son amie comment elle allait. Depuis le temps quand même. Même si cette simple question ne suffirait pas à balayer des années d'absence. Elle en était consciente. " Moi aussi, vraiment très heureuse. " Elle ne mentait pas, elle l'était vraiment. Angie aime ce genre de surprises. Ca lui réchauffe le coeur. Un apéritif. " Oh et bien avec plaisir ! Je me fis à toi, ce que tu veux ce sera parfait pour moi. " Elle préférait laisser Chiara commander auprès de sa mère à qui la blonde fit un sourire sincère. Ca lui avait manqué ça aussi. La douceur et la chaleur d'une famille aimante. Enfin, ce n'était pas la même chose que chez les Leonelli. Bien sur, les parents aimaient leurs enfants, mais ils ne le montraient pas de la même manière. " Et bien moi ça va ! Et oui ça fait un moment. Rappelles moi combien de temps déjà ? " Angie éclata de rire en cherchant depuis quand elles ne s'étaient pas vues avec Chiara. Parce que oui, ça datait. " Pour commencer et bien, j'ai un boulot depuis peu. Je suis chasseuse de tendance pour Vogue. Ce n'est pas styliste mais bon, au moins je suis entrée dans le métier. " Pour le moment elle préférait laisser de côté sa patronne tyrannique, le sujet pourrait être abordé plus tard. " Je suis maman aussi et puis mariée. Enfin j'ai une petite vie bien rangée quoi. Ca fait un moment que je suis rentrée, au moment de la mort de mon père. Mais c'est vrai que je pensais que tu étais partie. Je m'excuse de ne pas avoir tenté de reprendre contact. " Bien sur, Angie évitait de dire que si elle n'avait pas tenté, c'est qu'elle avait peur que son amie ne s'enfuie, comme toutes celles qu'elle avait. Elle ne comprenait pas pourquoi tout le monde s'éloignait d'elle dernièrement. Enfin ça faisait quelques années que ça durait. " Bon et toi alors, raconte moi. Tu dois en avoir des choses à me dire aussi. " Et oui, la blonde n'était pas la seule à avoir évolué.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Chiara RinaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1099-chiara-lost-highway http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1122-chiara-don-t-let-me-down
ID : Laura
Faceclaim : Camilla Luddington (© mermaid tears)
Multi-comptes : aucun
Messages : 260 - Points : 389
Âge : 34 ans
Métier : Infirmière
Sujet: Re: L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) ( le Dim 15 Oct - 23:17 )

You can count on me 'cause I can count on you; Être exigeant est une règle de base. Être tolérant est un principe. Veiller sur l'état de l'amitié est un devoir. Penser à l'autre, savoir être présent quand il faut, avoir les mots et les gestes qu'il faut, faire preuve de constance dans la fidélité, c'est cela l'amitié, et c'est rare. Angelina et Chiara



Chiara avait toujours eu des nouvelles de Angie, Nato et Olivia s’étaient chargées de lui apporter des nouvelles de la blonde. C’est vrai qu’elle aurait pu en prendre elle-même, elle n’avait jamais osé. Aujourd’hui, revoir son amie dans le restaurant familial était un cadeau du ciel et quand Chiara s’installa à la table, c’est comme si rien n’avait changé. Angelina était aussi contente de la voir, ça emplissait le cœur de la napolitaine de joie. « Oh et bien avec plaisir ! Je me fie à toi, ce que tu veux ce sera parfait pour moi. », répondit la Leonelli quand Chiara proposa un apéritif. « Ce sera deux spritz alors ! Et on va attendre un peu pour les plats, même si je ne doute pas que tu te souviennes de ce que nous prenons. », dit la brune à sa mère, ajoutant un clin d’œil à sa demande. Graziella nota tout cela et revint avec les deux verres quelques minutes plus tard. Les deux femmes trinquèrent à leur amitié retrouvé et Chiara fut la première a posé « la question qui fâche », mais Angie ne sembla pas gênée d’y répondre. « Et bien moi ça va ! Et oui ça fait un moment. Rappelle-moi combien de temps déjà ? » Le rire cristallin de Mme Bianconi serra le cœur de Chiara, il lui avait manqué ce rire. Elle suivit son amie et se reprit assez vite pour lui répondre : « Au moins 15 ans, depuis que tu es allée faire ta vie chez nos voisins du nord. » Ça lui avait fait quelque chose à Chiara quand Angelina partit, mais elle savait que son amie allait être heureuse ; puis, la France est un magnifique pays. « Pour commencer et bien, j'ai un boulot depuis peu. Je suis chasseuse de tendance pour Vogue. Ce n'est pas styliste mais bon, au moins je suis entrée dans le métier. », ajouta la blonde pour répondre à la question de son amie. « Je suis maman aussi et puis mariée. Enfin j'ai une petite vie bien rangée quoi. Ça fait un moment que je suis rentrée, au moment de la mort de mon père. Mais c'est vrai que je pensais que tu étais partie. Je m'excuse de ne pas avoir tenté de reprendre contact. » Elle avait bien avancé dans sa vie, Angelina, Chiara ne pouvait être que fière du parcours de son amie. Malgré tout, son visage se ternit légèrement quand Angie s’excusa. « Tu n’es pas la seule fautive, j’aurais aussi pu reprendre contact avec toi, mais peut-être était-ce plus facile de demander à ton frère et ta sœur ce que tu devenais que d’affronter ce que nous étions chacune devenue. En tout cas, je t’envie, ta vie a l’air vraiment chouette. Chasseuse de tendance, ça doit être vraiment sympa comme job et puis, j’ai hâte que tu me présentes un jour cette magnifique petite fille qui fait briller tes yeux. » Chiara sourit. « Bon et toi alors, raconte-moi. Tu dois en avoir des choses à me dire aussi. » Elle ne pouvait pas échapper au retournement de question. « Oh ben j’ai une vie assez banale, tu sais. Je suis infirmière et j’ai un adorable fiancé, Marcello. Il faudra que je te le présente d’ailleurs. Sinon, nous n’avons pas d’enfants, mais un vieux chat que mon fiancé déteste. » Chiara ne comptait pas parler des quatre années où elle avait presque disparue de la surface de la terre, s’enterrant dans la drogue et sous les coups ; ce n’était pas l’endroit en plus.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- L'absence ne détruit pas toujours les amitiés d'enfants (Angelina) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples