- megara | keep your heels, head & standards high! -

CIAO VECCHIO :: Partie Hors Jeu :: Archives :: RP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + moi même
Messages : 75 - Points : 143

Âge : 35 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: megara | keep your heels, head & standards high! ( le Mer 13 Sep - 19:07 )
Elle lisse les plis imaginaires de sa jupe noire en se levant de son fauteuil. Aujourd’hui, c’est décidé, elle ira parler à sa patronne. Elle veut comprendre pourquoi elle lui en veut à ce point. Parce qu’elle ne comprend pas Angie. Non, elle ne comprend pas pourquoi Megara la traite comme une merde, l’engueule sans arrêt alors qu’elle fait toujours ce qu’on lui dit de faire. Parce qu’elle est comme ça Angie. Un ordre et elle s’exécute. Alors non, elle ne comprend pas comment sa patronne peut encore lui reprocher des choses. Devant le miroir, elle place ses mèches de cheveux derrière ses oreilles, remet un peu de gloss rosé sur ses lèvres. Elle observe sa chemise, l’aligne bien, fait en sorte que tout soit nickel. Ce rose pâle à tendance à lui donner un air enfantin mais avec sa jupe et ses bottines à talons, l’ensemble la rend plutôt femme. Non, elle ne laisse rien au hasard. Elle ne veut pas que sa patronne lui reproche quelque chose sur sa façon de s’habiller. Après tout, elle est chasseuse de tendances, elle ne peut pas ne pas l’être, dans la tendance. Son alliance à son doigt est sa seule bague. Monsieur refuse qu’elle en ait une autre. Elle a un bracelet à breloques aussi, assez fin, assez précieux pour elle. Vraiment, elle ne laisse rien au hasard. Ses boucles blondes cascadent dans son dos et elle passe une dernière fois ses doigts pour défaire des nœuds qui n’existent pas avant de quitter son bureau. Elle passe par la cafétéria, parce qu’il faut quelque chose pour amadouer la femme. Un café, comme elle l’aime. Noir, sans sucre, sans lait. Juste du pur café. Des grains qu’Angie met à broyer juste avant pour qu’ils soient le plus frais possible. Pour que l’arôme soit le meilleur possible. Une fois sa poudre noire prête, elle la fait tomber dans le filtre qu’elle met ensuite dans la machine à café. Plus qu’à attendre qu’elle soit chaude et Angie peut faire couler le café. Elle en fait un pour sa chef et un pour elle. Sauf que le sien, elle le boit sur place et d’un seul coup. Une fois que ce fut fait, elle attrape celui pour Megara et part vers son bureau. Angie est impressionnée par sa patronne, il faut bien qu’elle l’admette. Elle a quelque chose d’autoritaire dans le regard, parfois de la fureur. La blonde ne sait jamais sur quel pied danser avec elle et même si ça fait maintenant quelques mois qu’elle travaille ici, elle n’a toujours pas trouvé la faille de cette femme. En fait, c’est qu’il n’y en a surement pas. C’est ce qu’elle se dit. Même si forcément tout le monde devait en avoir une, elle c’était l’exception qui confirmait la règle. Droite comme I face à la porte, elle osa enfin frapper, attendant une réponse positive de la brune pour entrer dans son bureau. Angie était plus grande en taille que Megara mais lorsqu’elles se retrouvaient dans la même pièce, c’est comme si la plus jeune faisait un mètre de moins. Megara l’écrasait par sa prestance, et pas qu’un peu. « Je vous apporte votre café. » Elle n’ose pas sourire alors elle esquisse une rapide petite moue en lui tendant sa tasse. Elle la tient fermement, elle ne tremble pas. Pas comme au début. Elle apprend de ses erreurs. Et maintenant, elle attend. Elle attend que le couperet tombe, elle attend de savoir à quelle sauce elle allait être mangée.


Dernière édition par Angelina Bianconi le Dim 15 Oct - 22:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: megara | keep your heels, head & standards high! ( le Lun 18 Sep - 21:07 )
Les différents textiles, tous plus raffinés les uns que les autres, glissent entre mes doigts longilignes arborant des bagues de toutes les tailles alors que je peine à me décider sur quelles pièces se démarquent clairement du lot, lesquelles méritent que je leur porte une attention toute particulière. Je continue de regarder les pièces sous toutes leurs coutures sous l'oeil intrigué et à la fois admiratif du jeune homme qui se tient à quelques pas du portant qu'il vient d'amener dans mon bureau, droit comme un piquet, les mains derrière le dos. J'en aurais fait mon quatre heures il y a bien longtemps déjà si la nature l'avait prédisposé à aimer les femmes. Mes pensées les plus folles se retrouvent interrompues lorsque j'entends soudainement toquer contre la porte en verre fumé de mon bureau, je sursaute à peine et me retiens de hurler contre mon assistante alors qu'Oliver se précipite déjà vers la provenance du bruit pour ouvrir la porte, presque affolé. Je l'aime bien ce petit, il réagit aussi vite qu'un chiot apeuré, c'est pratique. Peut-être n'est-il pas aussi inutile que je le pensais. Peut-être.

J'aperçois alors Lola, l'une de mes assistantes guindée et qui a la fâcheuse manie de s'habiller comme une vulgaire fille de joie, bon sang que je prends vraiment sur moi pour ne pas lui lancer mes dossiers à la tronche. Ma bouche ne se modifie pas d'un pouce lorsqu'elle s'introduit alors par le biais d'une expression joyeuse, son air niais m'irrite et je croise alors les bras sur ma poitrine, impatiente. « Mr Goldberg au téléphone pour vous. » Je fais un signe de la main hautain à l'intention de Lola pour qu'elle foute le camp et m’adresse à elle en reposant mon regard sur les créations que je détaillais un peu plus tôt. « Faites votre travail Lola, si je ne réponds pas à mon poste personnel c’est que je suis occupée à autre chose. » Je soupire d’exaspération et finis par envoyer bouler Oliver, quasiment de la même façon d’ailleurs. Je n’ai plus envie de faire d’effort, et je suis fatiguée de devoir leur apprendre leur travail. Merde à la fin. Une fois seule dans mon bureau, je m’assieds sur ma chaise et, déposant mes lunettes sur le bout de mon nez, je pianote sur mon ordinateur le temps de répondre à quelques mails importants. C’est sans compter quelques coups frappés à la porte, à nouveau. Je vous jure que je vais finir par en dégommer un. Je permets pourtant à la personne d’entrée et c’est là que je reconnais la silhouette d’Angelina. Fronçant les sourcils légèrement, je retire mes lunettes, les posant sur mon bureau, avant de savoir ce qui amène la blonde dans mon bureau. « Je vous apporte votre café. » Mon regard suit la tasse qu’elle pose sur mon bureau. Un café noir, sans sucre. Je le sentirai d’ici si elle en avait mis un. Reposant alors mon regard sur la blonde, mes yeux sombres et froids à la fois. « Vous avez quelque chose à me demander ? » Je ne suis pas du genre à dire facilement merci. Je m’attends à tout avec les gens qui m’entourent dans le travail, la confiance ne fait pas partie de mes plus grandes qualités. M’adossant au dossier de mon siège, je croise mes bras, gardant mon regard sur la blonde. C’est fou ce qu’elle ressemble à Giulia, c’est même bluffant. Elle est magnifique, et son regard azur pourrait facilement me faire chavirer, pourtant je me confronte dans mon jeu de femme glaciale pour éviter de plonger dans mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://ciao-vecchio.forumactif.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + moi même
Messages : 75 - Points : 143

Âge : 35 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: megara | keep your heels, head & standards high! ( le Dim 24 Sep - 22:44 )
C'est compliqué pour elle de se retrouver face à elle. Megara l'impressionne, c'est certain. Mais ce qui l'intrigue un peu plus, c'est pourquoi la brune lui en veut autant. Angelina fut ravie lorsque cette proposition de poste lui était parvenue. Elle était contente de sortir de chez elle, de bosser dans un milieu qui lui plaisait. Mais elle commençait à déchanter. Ce n'était pas tout à fait ce qu'elle aimait. Elle préférait la création plutôt que de juger celle des autres. Mais elle ne ferait pas la fine bouche, c'était déjà bien plus que ce qu'elle espérait. Et pour ça, elle était très reconnaissante. Et si faire le café devait l'aider à atteindre son but et bien, elle le ferait. Lorsqu'elle entre dans ce bureau, elle la voit, elle voit son visage fermé, ses lunettes qu'elle retire. Elle ne peut s'empêcher d'ailleurs de trouver qu'elle lui vont bien. Ce n'est pas la première fois qu'elle la voit avec mais à chaque fois elle se fait cette réflexion. Qu'elle garde pour elle d'ailleurs, ça ne servirait à rien de lui faire un compliment, surtout qu'elle n'aurait jamais osé. Non, Angelina n'était pas encore assez forte pour cela. Elle dépose sa tasse, s'attendant à ce qu'elle la remercie. Mais ça évidemment, c'était trop lui demander. Elle souffla légèrement lorsque ses yeux croisèrent le regard si dur de sa patronne. Megara avait ce don de vous liquéfier sur place rien que par un coup d'oeil. Angie avait appris à faire avec le temps passant mais ça l'impressionnait toujours. Alors ce fut elle qui détourna le regard la première. Elle se rendit compte face à sa question que ça devait faire un moment qu'elle était là debout à attendre. Ce remerciement ou bien autre chose. Mais elle se dit que c'était peut être le bon moment pour se lancer. Pour lui demander ce qui lui trottait en tête depuis un moment maintenant. Alors elle respira, une fois, deux fois, tentant de rassembler tout le courage dont elle avait besoin pour la suite. " Je voulais savoir si ... " C'était compliqué de poser ses idées, de les sortir sans que ça paraisse trop pathétique. Mais il n'y avait pas trente six mille façon de faire. Ni de poser sa question. " Si j'avais fait quelque chose de mal. Je ne pense pas avoir commis d'impairs mais j'ai l'impression que vous me reprochez quelque chose. Je me trompe ? " Elle avait sorti tout ça assez rapidement, sa voix un peu plus aiguë que d'habitude trahissant sa gêne réelle. Angelina n'avait pas forcément confiance en elle, loin de là même. On lui avait toujours appris qu'il fallait s'effacer, se laisser faire. C'était peut être pour ça qu'elle avait ces bleus sur le corps, ces marques violacées sur le visage qu'elle cachait avec du fond de teint. Elle ne voulait pas plus de responsabilités ici mais si déjà elle pouvait voir son travail être reconnu, ce serait un beau progrès. Pas forcément des félicitations mais juste lui dire si c'était bien, si elle était sur la bonne voie. " J'aimerai juste comprendre.. " Elle lâche ces mots dans un murmure sans savoir si la brune en face d'elle a pu les capter. Son pointillisme était encore bien trop présent et elle cherchait juste à s'améliorer. Mais avec Megara qui la regardait avec autant de haine, elle n'y arrivait pas. De haine, de dégoût, en fait elle ne savait pas. Elle ne comprenait pas. C'était bien trop compliqué de lire en elle mais elle savait que quelque chose n'allait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: megara | keep your heels, head & standards high! ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- megara | keep your heels, head & standards high! -
CIAO VECCHIO :: Partie Hors Jeu :: Archives :: RP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Partie Hors Jeu :: Archives :: RP