Revenir en haut
Aller en bas


 

- Après un long silence... | Antonia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ciao-vecchio.forumactif.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://ciao-vecchio.forumactif.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Sean O'Pry ©BlueOrchid
Multi-comptes : Bren, Erio, Terenzio
Messages : 423 - Points : 1289

Âge : trente-et-un ans
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Après un long silence... | Antonia ( le Dim 6 Aoû - 17:18 )
En pleine réunion, Demetrio sent son téléphone vibrer. Sur l’écran le prénom « Antonia » est inscrit et disparaît en même temps que l’écran se met sur veille. Ca fait quelques semaines qu’il prend ses distances avec elle, que sa relation pourtant claire, mais ambiguë à la fois, est en stand-by. Avant d’être amants, ils sont amis et jusque-là, sa présence lui faisait grand bien. C’est souvent vers elle qu’il se tournait pour se réconforter de ses dures journées. Sans hésitation, il lui rendait visite après un appel pour connaître ses disponibilités et il suffisait d’un seul regard pour avoir la permission d’embrasser ses lèvres. Mais à ce jour, ce n’est plus sa bouche qu’il aimerait épouser, mais celle d’une autre. Perdu depuis que son cœur s’accélère dès lors qu’il a une pensée pour Dafne, Demetrio se retient de la contacter. Pour quelle raison ferait-il ça ? Lui faire comprendre qu’il n’est plus aussi enjoué qu’avant dès que son corps s’unit au sien ? Qu’il ne cesse de penser à ce qui pourrait se passer s’il laissait ses peurs de côté, pour se concentrer sur une histoire qui pourrait lui apporter beaucoup ? Ou qui pourrait les faire souffrir, Dafne et lui ? Admettre tout simplement que des sentiments réels prennent possession de tout son être et que plus le temps file, plus ils deviennent incontrôlables. Rangeant son téléphone qu’il sent une nouvelle fois vibrer, certainement pour lui indiquer qu’un nouveau message sur son répondeur est à écouter, Demetrio essaie de se concentrer sur l’objet de la réunion que certains de ses collaborateurs ont demandé, mettant au point une nouvelle stratégie de communication pour sa chaîne de restaurants.

Si elle dure seulement deux heures, il enchaîne avec d’autres et ne prend place qu’à dix-neuf heures dans son grand bureau. Avachi dans son fauteuil, il récupère la bouteille d’alcool dans son haut tiroir ainsi qu’un verre et en boit une longue gorgée. C’est avec hésitation qu’il appelle ce répondeur, constatant au passage qu’elle lui a laissé quelques SMS, espérant sans doute qu’il prenne la peine de répondre. Il culpabilise de la laisser sans nouvelle, mais la fuite pour mieux faire le point est sa marque de fabrique ces dernières semaines. Et ce n’est pas une très grande réussite. Demetrio n’arrive jamais à une conclusion qui lui plaît. Toutes les personnes à qui il pourrait en parler n’hésiteraient pas à lui dire ce qu’il ne souhaite pas entendre : que depuis 2013, Dafne, peu importe les circonstances de leur rencontre, a su attiser sa curiosité, prendre place dans sa tête comme jamais aucune femme ne l’avait fait avant elle. A force de se débattre, il finira par tout perdre et par le regretter.

Citation :
J’apporte la bouteille. A tout de suite.

Simple texto pour répondre à un message vocal de vingt-et-une secondes, durant lesquelles elle lui reproche de ne pas lui répondre, mais aussi de faire le mort et que ce n’est pas son emploi chargé qui lui servira d’excuse. Autrefois, il trouvait le temps et la moindre des choses aurait été de lui dire au moins « fiche-moi la paix, j’ai besoin de rester seul quelques temps ». Ce comportement, il faudrait vraiment qu’il pense à le revoir. Ca n’a rien de respectueux et ça créé des tensions.

Après un court trajet, l’homme d’affaires sort de son véhicule avec une bouteille pleine dans sa main et s’avance vers cette ferme qu’il connaît que trop bien. Antonia est éloignée de Naples, est dans un environnement qui diffère bien de sa ville, du bruit qu’il entend parfois lors des grands évènements. Et surtout, ça lui semble loin de sa mer qu’il aime par-dessus tout. Demetrio donne quelques coups à la porte qui s’ouvre peu après. « Je sais que tu m’en veux pour ce silence et j’en suis désolé. C’est la seule façon que j’ai de gérer tout ce que je ne gère pas. Tu me laisses entrer ? »


J'ai toujours vécu comme ça, gardant une distance confortable. Et jusqu’à maintenant, je me suis juré que je me satisferais d'un rien avec la solitude. Parce que rien de tout ça n'avait jamais valu de prendre le risque, mais...
Revenir en haut Aller en bas
 
- Après un long silence... | Antonia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples